Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco en Bretagne : des masques aux couleurs du vélo fabriqués dans le Finistère

-
Par , France Bleu Breizh Izel

À l'occasion du Tro Bro Leon et du Tour de France, l'entreprise finistérienne Protect 'me fabrique une série limitée de masques jaunes. Une façon "d'allier l'utile à l'agréable" pour ses concepteurs.

L'entreprise lance une série limitée de masques aux couleurs du vélo.
L'entreprise lance une série limitée de masques aux couleurs du vélo. - Protect 'me

Qui a dit qu'un masque de protection ne pouvait pas porter un message positif ? Certainement pas l'entreprise Protect me ! Installée à Ploudaniel (Finistère), elle fabrique depuis septembre dernier des masques anti-Covid floqués d'un triskell et du slogan "Diwall" ("attention" en breton). 30.000 masques sortent chaque jour de l'usine, pour être conditionnés dans trois établissements d'insertion par le travail (ESAT) du Nord-Finistère. 

Une affaire qui roule... Surtout pour le vélo, une des passions du directeur commercial Serge Avetant. À l'occasion de la course cycliste du Tro Bro Leon qui a lieu dimanche 16 mai, l'entreprise sort une série de masques jaunes. "C'est aussi un clin d’œil au Tour de France, dont la première étape finira à Landerneau", glisse Serge Avetant. 

"On sera tous en jaune"

"C'est déjà un succès auprès des commerçants", se réjouit Serge Avetant. Organisateurs, officiels, mais aussi spectateurs, "on sera tous en jaune dimanche" pendant le Tro Bro Leon, dont l'entreprise est partenaire. Une course qui n'a pas été choisie au hasard. "Le Tro Bro Leon, c'est d'abord un événement local, ancré dans le terroir. C'est une course qui dure depuis 37 ans, et Diwall veut se rattacher aux valeurs qu'elle porte." C'est aussi l'occasion de promouvoir son produit : "les amateurs de vélo sont aussi des utilisateurs de masques", ajoute Serge Avetant. 

Comptez 4,50 euros pour dix masques jaunes, disponibles en ligne ou dans les points de vente habituels de la marque. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess