Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : en Côte-d'Or les magasins de sports d'hiver entre hauts et bas

-
Par , France Bleu Bourgogne

La fermeture prolongée des remontées mécaniques dans les stations de ski a aussi des conséquences en plaine. Les magasins de sport tentent de s'adapter, et parfois tirent leur épingle du jeu.

Olivier Pic, gérant du rayon montagne du Décathlon de Quetigny
Olivier Pic, gérant du rayon montagne du Décathlon de Quetigny © Radio France - Olivier Estran

Qui a envie d'acheter des skis alpins et les chaussures qui vont avec ? Ce matériel s'entasse dans les rayons des magasins de sport et ne devrait pas trouver preneur cette année, puisque la fermeture des remontées mécaniques se prolonge. "On a décidé de faire des remises de 25% sur ce matériel, en plus des soldes classiques" précise Olivier Pic, en charge du rayon "montagne" au magasin Décathlon de Quétigny. "Evidemment, on en vend peu actuellement. Nos pertes devraient toutefois rester limitées car ce matériel sera remis en vente l'hiver prochain, et puis on se rattrape sur d'autres articles. On a une forte demande pour les luges et les raquettes, ça ça part très vite. On ne va pas réorganiser nos rayons tout de suite, car dès la fin février, on bascule sur d'autres articles de sport de plein air."

Voila pourquoi les pertes restent "limitées" au Décathlon de Quetigny

Visiblement, on change tous nos habitudes, car dans les massifs tout proches comme le Jura, la neige est bien là , et on a envie d'en profiter. alors cap sur la randonnée et le ski de fond. A l'enseigne Millet, un magasin spécialisé montagne dans le centre de Dijon, David Sirlange le gérant garde le sourire.

"Mon chiffre d'affaires est en progression" - David Sirlange, gérant du magasin Millet à Dijon 

David Sirlange, gérant du magasin Millet explique pourquoi il s'en sort bien

"Les combinaisons de ski ne se vendent pas, mais j'ai de la demande pour le matériel de rando. Du coup, je vois de nouveaux clients que j’espère bien conserver. La période n'est pas néfaste pour moi, j'ai une progression à deux chiffres de mes ventes actuellement" précise-t-il sobrement. "Du coup, cette année, on a même pris une personne supplémentaire au magasin."

La vitrine du magasin Millet à Dijon
La vitrine du magasin Millet à Dijon © Radio France - Olivier Estran
Choix de la station

À venir dansDanssecondess