Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Nouvelle Éco en Dordogne : Péchalou fait mieux que résister à la crise

-
Par , France Bleu Périgord

Dans la Nouvelle Eco, ce lundi matin, le président de l'entreprise fabricante de yaourts Péchalou, Thomas Breuzet. Péchalou, basée à Saint-Cyprien continue son développement et se sort bien de la crise du printemps dernier.

la gamme Péchalou
la gamme Péchalou © Radio France

Dans la Nouvelle Eco, ce lundi matin, le président de l'entreprise fabricante de yaourts Péchalou, Thomas Breuzet. Péchalou, basée à Saint-Cyprien continue son développement et se sort bien de la crise du printemps dernier.

France Bleu Périgord : Tout a démarré dans une ferme de Cyprien...

Thomas Breuzet : Sur les coteaux de Saint-Cyprien, il y a 32 ans. On est descendu à côté du village, dans la vallée, juste au bord de la Dordogne.

Aujourd'hui, Péchalou c'est 27 salariés, 2000 tonnes de yaourt produit par an.

C'est à la fois beaucoup par rapport à avant et peu parce qu'on reste un artisan, comparé aux grosses unités qui font du yaourt partout ailleurs en France.

Votre stratégie de développement, c'est le bio, c'est porteur ?

Une stratégie qui a déjà été entamée il y a un peu plus de 10 ans. Péchalou a été à l'origine de la filière bio laitière de Dordogne. Aujourd'hui, on collecte six fermes en bio dans un rayon de 50 km. On a une grande partie de notre gamme maintenant qui est en bio aussi bien dans les supermarchés, dans les magasins bio et aussi dans les cantines.

Les ventes de bio ont explosé pendant le confinement ?

Oui, aussi bien en grandes surfaces que dans les magasins bio. On en a profité mais ça nous a surtout permis de maintenir une activité à un nouveau normal

Ça compense la fermeture des cantines ?

On vend nos yaourts sur différents circuits. la baisse des cantines a été compensée par la hausse sur les autres circuits notamment en magasins bio.

Quels sont les produits phares ?

Le Péchalou qui se vend le mieux, encore et toujours, c'est le Péchalou au café. je ne sais pas pourquoi le "péché" au café est absolument excellent. Si vous restez à côté de la caisse de certains supermarchés, vous pouvez voir certains personnes passer avec plusieurs parquets de Péchalou

Péchalou va bien ?

27 salariés contre 17 il y a six ans. En terme de chiffre d'affaires, on approche les six millions d'euros, et en terme de volume de lait collecté, c'est de l'ordre de deux millions de litres collectés dans un rayon de 50 km.

Et encore des projets de développement et l'embauche de cinq personnes

Thomas Breuzet, président de Péchalou, invité de la Nouvelle Eco

Choix de la station

À venir dansDanssecondess