Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : en Haute-Corrèze, le confinement dope le site de vente en ligne Achetezenhautecorreze.fr

-
Par , France Bleu Limousin

Les commerces non alimentaires de Haute-Corrèze ont eux aussi un moyen de poursuivre leur activité malgré leur fermeture. La plateforme de vente en ligne Achetezenhautecorreze.fr voit ainsi le nombre de ses adhérents fortement augmenter depuis le reconfinement.

Les magasins de Haute-Corrèze, comme ici à Ussel, peuvent continuer leur activité grace au site Achetezenhautecorreze.fr
Les magasins de Haute-Corrèze, comme ici à Ussel, peuvent continuer leur activité grace au site Achetezenhautecorreze.fr - ©Googlemaps

Comme dans les grandes villes, telles Limoges ou Brive, les commerces non alimentaires de Haute-Corrèze, même dans les petites communes rurales, fermés par le confinement, peuvent continuer à vendre leurs produits grace à Internet. Elles ont pour ça  "achetezen hautecorreze.fr", la plateforme de vente en ligne créée par l'Office de commerce de Haute-Corrèze avec l'aide de Haute-Corrèze Communauté.

Même dans les petites communes

Le site n'a pas été créé pour ça. Il existe en fait depuis 2016. Son objectif initial était de permettre aux commerçants et artisans du secteur d'avoir eux aussi accès à la vente en ligne. "Créer son site internet et a fortiori avec de la vente en ligne c'est coûteux pour un commerce qui est isolé et qui n'est pas une grande chaîne" explique Cyrile Torbiéro, animatrice de la plateforme. Cette dernière a séduit les commerçants même dans certains petits villages. "Il y a des petites communes qui ont un ou deux commerces où les commerces ont été intéressés". C'est le cas par exemple de Saint-Exupéry-les-Roches précise Cyrile Torbiéro.

50 commerces en ligne

Mais depuis le reconfinement les commerçants trouvent une seconde raison d'être présents sur la plateforme de l'Office de commerce de Haute-Corrèze. Grâce à elle ils peuvent en effet poursuivre leur activité soit en vente en ligne pure, avec livraison à domicile ou au magasin sur rendez-vous, soit en proposant du "clique et collecte". "C'est la ruée" même affirme Cyrile Torbiéro qui indique qu'elle a enregistré 4 ou 5 adhérents de plus par semaine depuis le début du mois et que ça continue. Le site compte désormais une cinquantaine d'adhérents. Et il a surtout de plus en plus de clients locaux. Car si jusqu'à présent les achats se faisaient majoritairement par des personnes qui n'étaient pas de Haute-Corrèze, "la tendance s'est inversée" depuis 15 jours note l'animatrice de la plateforme. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess