Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : en Isère, acheter en ligne c'est aussi acheter local

-
Par , France Bleu Isère

Chaque jour, France Bleu Isère accompagne ceux qui font l'économie dans le département. Aujourd’hui, gros plan sur le site internet "enbasdemarue.fr" piloté par la CCI du Nord Isère. Cette plateforme regroupe plus de 150 commerçants locaux.

"En bas de ma rue" regroupe 150 commerçants du Nord Isère - capture d'écran site www.enbasdemarue.fr
"En bas de ma rue" regroupe 150 commerçants du Nord Isère - capture d'écran site www.enbasdemarue.fr -

Comme lors du premier confinement au printemps dernier, la chambre de commerce et d'industrie du Nord Isère ouvre gratuitement à tous les commerçants qui le souhaitent sa plate-forme de vente en ligne "enbasdemarue.fr". Pascale Besch, la directrice générale adjointe de la CCI était l'invitée de "la nouvelle éco" sur France Bleu Isère, ce mardi à 7h15, en cette journée de la gentillesse, un achat local en ligne peut être une bonne idée.

Quel est votre objectif en ouvrant gratuitement votre plate-forme internet ?

Nous souhaitons accompagner le commerce de proximité dans cette nouvelle phase de difficulté. Notre plate-forme  de commerce en ligne "enbasdemarue.fr" est mise à disposition gratuitement depuis jeudi matin pour permettre aux commerçants -soit d’ouvrir une boutique en ligne si ils ne l’avaient pas fait -soit évidemment de poursuivre le développement et l’usage de la plate-forme.

Vous l’aviez déjà fait au printemps lors du premier confinement, quel bilan en-avez-vous tiré ?

Pendant le premier confinement, nous avions effectivement mis à disposition la plate-forme. Le bilan était très favorable, très positif, non seulement pour les commerçants qui ont pu continuer de vendre avec cet outil, avec la mise en place de solutions de "click and collect" et de "drive", mais aussi pour les clients car on avait une évolution très favorable du trafic et des ventes en ligne. Ce qui a montré que le consommateur est au rendez-vous du soutien et du commerce local. On espère que ce sera à nouveau le cas, qu’il perdure cet esprit de solidarité, que les consommateurs puissent consommer digital, mais local en étant des consom'acteurs.

Vous êtes un peu "l'anti Amazon"?  vous dites qu'on peut acheter sur internet tout en achetant local ?

Exactement, aujourd’hui, les commerçants et encore plus depuis jeudi matin, ont alimenté fortement leur vitrine en ligne. Chaque consommateur trouve une diversité de produits, dans toutes les catégories, que ce soit l’habillement de la personne, la décoration de la maison, l’informatique, l’alimentaire, mais aussi des jouets ou encore des chocolats... Tout est disponible à l'achat en ligne, tout en continuant de faire travailler le commerce de proximité.

Combien avez-vous de boutiques sur la plate-forme ?

On a eu une trentaine de nouvelles demandes d’adhésion dans le week-end, on a déjà 150 commerçants inscrits. Par ailleurs, non seulement le site "enbasdemarue.fr" est disponible sur l’ensemble du Nord Isère, mais nous avons également déployé ce site avec d’autres CCI au niveau de toute la région Auvergne Rhône-Alpes notamment la CCI de Grenoble pour les commerçants de l’agglomération grenobloise donc l’outil concerne désormais l’ensemble du département.

______________________________________________________

France Bleu est à vos côtés après la crise sanitaire et économique. Chaque jour à 7h15 dans "La nouvelle éco", votre radio s'intéresse à une entreprise ou un secteur d'activité. Comment se porte-il ? Comment se projeter dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess