Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : en pays catalan, les salles de sport poussent pour ne pas fermer

-
Par , France Bleu Roussillon

Après la fermeture des salles de sport dans plusieurs grandes villes de France, celles des Pyrénées-Orientales ont parfois le sentiment de vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête.

Illustration
Illustration © Getty - Carrastock

Depuis la semaine dernière et la fermeture administrative de dizaines de salles de sport dans les zones d’alerte renforcées, Christine Fabre, gérante du centre de fitness La Salle à Perpignan croise les doigts. "Je ne peux qu’avoir une pensée compatissante pour les collègues concernés. On espère très fort que ça n’arrive pas chez nous"

Depuis la fin du confinement au printemps dernier, la clientèle revient très timidement explique Christine Fabre, présente depuis 25 ans à Perpignan. "Nos habitués sont globalement des seniors et beaucoup sont pour l’instant très réticents à reprendre les activités sportives en salle bien que l’on fasse tout ce qui est possible pour les rassurer".

À La Salle, les heures de nettoyage ont ainsi été triplées, les cours collectifs sont entièrement réorganisés pour respecter les distanciations sociales et l’emplacement des appareils a également été repensé.

Dans les zones d’alerte Covid-19 renforcées, plusieurs recours ont été déposés pour dénoncer les fermetures administratives des salles de sports. Si  à Bordeaux la justice a validé la décision du gouvernement, le tribunal administratif de Rennes a donné raison ce jeudi aux gérants des salles de fitness de la ville.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess