Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : ErgoSchutz, la première filiale en Allemagne d'ErgoSanté et ses exosquelettes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

La société EgoSanté, qui conçoit, fabrique et vend des exosquelettes du côté d'Anduze (Gard), va ouvrir une filiale en Allemagne. Elle possède déjà 16 agences dans le monde, mais face à un marché aux fortes potentialités, elle souhaite installer une tête de pont solide en Europe.

Hapo, la dernière génération d'exosquelette de chez ErgoSanté Anduze (Gard)
Hapo, la dernière génération d'exosquelette de chez ErgoSanté Anduze (Gard) © Radio France - Ludovic Labastrou

La nouvelle éco, nous emmène ce lundi à Anduze (Gard) chez ErgoSanté. Créée en 2013, l'entreprise, qui compte désormais 120 salariés, conçoit, construit et vend des exosquelettes (un appareil d'aide au travail comme soulever des charges lourdes et  prévenir et soulager le mal de dos). Quelque 1.200 "exos" sortent chaque année de l'entreprise qui a décidé de monter une société en Allemagne, ErgoSchutz, sa première filiale à l’international pour répondre à la demande. Un million d'euros de chiffre d'affaires chaque mois contre "les à peine 100.000" en 2016.

Structurer l'offre pas à pas

ErgoSanté possède une quinzaine d'agences dans le monde. Avec ErgoSchutz, sa première filiale à l'international, l'entreprise d'Anduze compte structurer au plus près son offre. "Le marché est en devenir mais la demande est là" explique son PDG, Samuel Corgne. Le chiffre d'affaire de l'entreprise a augmenté de 20% malgré la crise sanitaire. "Mais la croissance souhaitée de 80% n'était pas au rendez-vous" reconnaît-il. La crise "nous a permis de nous recentrer et de mieux nous structurer pour rebondir avec la reprise", que Samuel Corgne espère en octobre prochain.

Samuel Corgne, P-dg d'ErgoSanté Anduze (Gard).

Samuel Corgne, "favoriser la réindustrialisation locale".
Samuel Corgne, "favoriser la réindustrialisation locale". © Radio France - Ludovic Labastrou
Hapo en partance pour l'Australie......
Hapo en partance pour l'Australie...... © Radio France - Ludovic Labastrou
Choix de la station

À venir dansDanssecondess