Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : "Festins de Bourgogne" modernise son outil de production

-
Par , France Bleu Auxerre

Des aides de l'Etat et de la Région vont permettre à Festins de Bourgogne de moderniser son outil de production à Chemilly-sur-Yonne.

L'équipe de France Bleu Auxerre et Didier Chapuis
L'équipe de France Bleu Auxerre et Didier Chapuis © Radio France -

La Région et l'Etat ont décidé de soutenir financièrement 47 projets en  Bourgogne-Franche-Comté. Dans l'Yonne, Festins de Bourgogne à  Chemilly-sur-Yonne fait partie des lauréats.  Le spécialiste des plats cuisinés fournit des traiteurs en région parisienne et propose de la  livraison de repas à Auxerre. Il vient de recevoir 250 000 euros pour moderniser son outil de production. Didier Chapuis est le responsable de  Festins de Bourgogne qui emploie 280 salariés

À quoi vont vous servir ces 250 000 euros que vous venez d'obtenir ? 

Nous avons effectivement obtenu une subvention pour des investissements importants puisque ils s'élèvent à plus de 450.000 euros. Et donc, nous allons acheter des machines d'emballage, des doseuses, du matériel de cuisine. Nous allons nous équiper de quais de départ, etc. C'est à dire que nous allons encore moderniser l'entreprise à Chemilly-sur-Yonne . 

Ces investissements ont-ils été freinés par la crise sanitaire ? 

Oui. C'est quelque chose qu'on aurait du faire il y a presque un an mais avec le Covid nous avons bien-sur tout arrêté.  Nous avons remodulé un peu tout ça  Oui, effectivement, il y a eu un report et une accélération aujourd'hui. Une partie de l'activité reprend et une autre pas du tout. Par exemple, le coté traiteur est absolument arrêté. Il n'y a plus de mariages, de prestations extérieures, les loges de l'AJA sont fermées. Nous fournissons les restaurants, tout cela est également à l'arrêt. Parallèlement à cela, nous avons retrouvé des marchés sur Paris, dans tout ce qui est livraison à domicile, etc. qui permet de retrouver quelques parts de marché. 

Vous espérez une reprise progressive et un retour à la normale à partir de quand ?

On est comme tout le monde, nous sommes très attentif aux informations. On va suivre la pandémie. Dès que les choses vont redémarrer, les équipes sont prêtes. Les investissements nous permettront effectivement d'être mieux préparés. Maintenant on ne peut pas savoir quand l'économie va repartir. En septembre dernier, on pensait que cela allait redémarrer et finalement, on s'aperçoit qu'un an après nous en sommes toujours au même point. En tout cas dès le redémarrage on sera prêt. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess