Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : hausse de 5% des inscrits à Pôle emploi dans l'Hérault

-
Par , France Bleu Hérault

Les derniers chiffres du chômage viennent d’être publiés. Le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 5% sur un an dans l’Hérault. Plus de 150.000 personnes sont inscrites à Pôle emploi dans le département.

Pôle Emploi, illustration
Pôle Emploi, illustration © Radio France - Emmanuel Moreau

Chaque fin de mois, la DARES, le service statistique du ministère du Travail, publie les chiffres du chômage. Dans l’Hérault, fin août 2020, le nombre d’inscrits à Pôle emploi a augmenté de 1% sur un mois et de 5% sur un an. Au total, 151.870 personnes étaient inscrites à Pôle emploi, toutes catégories confondues. 

À quoi correspondent ces différentes catégories de demandeurs d’emploi ?

Tous les demandeurs d’emploi n’ont pas exactement la même situation. Il y a donc cinq catégories qui permettent de distinguer les différents profils et d’avoir une photographie très précise des inscrits à Pôle emploi. Il y a d’abord la catégorie A. C’est celle dont on parle le plus. Elle regroupe les personnes sans aucune activité, qui n’ont pas du tout travaillé dans le mois. Dans l’Hérault, 88.630 demandeurs d’emploi sont en catégorie A.

Un chiffre en augmentation de 6% sur un an. En avril et mai 2020, pendant le confinement, cette catégorie a littéralement explosé : plus de 100.000 personnes se sont retrouvées sans aucune activité. Les raisons ? Des contrats non renouvelés, des licenciements mais surtout, des milliers de gens qui ont vu leur petits boulots, leurs missions d’intérim ou leurs vacations s’arrêter net. Ils ont donc basculé en catégorie A.

30% des inscrits héraultais ont une activité réduite...et donc précaire. 

Ces inscrits à Pôle emploi qui travaillent en parallèle sont considérés comme étant en « activité réduite ». S’ils ont travaillé jusqu’à 78 heures dans le mois, ils sont en catégorie B. Au-delà de 78h, ils sont en catégorie C. Au total, un tiers des inscrits à Pôle emploi héraultais sont en activité réduite, soit plus de 48.500 personnes en emploi précaire. Il reste enfin deux catégories : D et E. 

Dans la première, ce sont des inscrits considérés comme "non-disponibles immédiatement pour un emploi". Ils sont en formation , en arrêt maladie, en congé maternité ou en CSP (contrat de sécurisation professionnelle) réservé aux licenciés économiques. 8030 héraultais sont concernés. La catégorie E regroupe, elle, des personnes dites "en emploi" : des contrats aidés ou créateurs d’entreprise. Ils sont 6.670 dans le département. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess