Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : l'activité de Cosméticar Montpellier croît grâce à son service de désinfection de voitures

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Hérault

Cosméticar Montpellier, une entreprise de lavage de voitures, a reçu le prix de la Meilleure Franchise de France. En un an, son chiffre d'affaires a augmenté de 4% grâce à son nouveau service de désinfection, lancé suite à la crise sanitaire. Une chronique en partenariat avec ToulÉco Montpellier.

Alban Borg est le gérant de l'entreprise Cosméticar Montpellier.
Alban Borg est le gérant de l'entreprise Cosméticar Montpellier. - Alban Borg

Cosméticar, une entreprise de lavage de voitures, a su s'adapter à la crise du Covid-19.  L'un de ces centres, basé à Montpellier (Hérault), a vu son chiffre d'affaires augmenter de 4% en un an. Son gérant, Alban Borg, vient de recevoir le prix de la Meilleure Franchise de France. Ces résultats s'expliquent par la décision de Cosméticar, au début du premier confinement, de lancer un service de désinfection de véhicules.

"Je peux désinfecter n'importe quel véhicule : des voitures, des camions, des bus." - Alban Borg, gérant de Cosméticar Montpellier

"À l'origine, je travaillais surtout pour des concessionnaires automobiles, explique Alban Borg, gérant du centre montpelliérain de Cosméticar. En proposant ce nouveau service, j'ai vu de nouveaux clients arriver : des soignants, des infirmiers et des médecins. Aujourd'hui, ce service représente 15% de mon chiffre d'affaires."

Pour désinfecter les véhicules, Alban Borg a deux façons de faire : "Soit on lave grâce à un spray qu'on pulvérise, soit on met dans la voiture une machine à ozone qui renouvelle l'air. Et ça ne me prend pas de temps, car je le fais généralement en même temps que le lavage." Le professionnel de 32 ans a aussi investi les réseaux sociaux, pour toucher d'autres clients.

Avec cette dynamique, Alban Borg voit les choses en grand. "Je réfléchis à recruter de nouveaux éléments, explique le gérant. J'envisage aussi de créer un centre fixe, entre Sète et Montpellier. Idéalement, je souhaiterais qu'il soit installé en face d'un supermarché.

Aujourd'hui, nous travaillons seulement à domicile. Et ça ne convient pas à tous les clients, ceux qui n'ont pas de jardin ou ceux qui préféreraient simplement nous laisser leur voiture pendant qu'ils font leurs courses."

Interview avec Alban Borg, gérant de l'entreprise Cosméticar Montpellier

Choix de la station

À venir dansDanssecondess