Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : l'aide financière "coup de pouce vélo" cartonne à Strasbourg

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Un chèque de 50 euros pour faire réparer son vélo. L'aide financière "coup de pouce vélo", lancée juste après le déconfinement par le gouvernement, est un grand succès. Les magasins de bicyclettes croulent sous les demandes de réparation, exemple dans l'atelier Bike Avenue à Strasbourg.

Stéphane et Vincent, les deux réparateurs de vélo de "Bike Avenue" croulent sous les réparations.
Stéphane et Vincent, les deux réparateurs de vélo de "Bike Avenue" croulent sous les réparations. © Radio France - Julien Penot

Entre deux changements roues, Stéphane, l'un des deux réparateurs de vélo de l'atelier Bike Avenue, à Strasbourg, parvient à décrocher le téléphone. Masque logé sous le menton, le jeune homme a souvent la même réponse : "On va avoir du délais, j'aurai rien avant le 14 octobre." Au bout du fil, un énième client appelant pour "le coup de pouce vélo". Une aide financière de 50 euros pour réparer son vélo qui a beaucoup de succès. 

Les magasins de vélos en surcharge de travail

Lancée par le gouvernement juste après le déconfinement du 11 mai, le dispositif réduit la facture de 50 euros pour les réparations de vélos. Il suffit de se rendre dans un magasin partenaire pour en bénéficier. "Cinquante euros, effectivement ça change la donne, ça m'a incité à venir, je vais essayer de ne pas dépasser la limite, puis s'il faut je rajouterai au bout", sourit Benoît, qui a dû réserver un mois à l'avance pour avoir un créneaux. 

On fait une quinzaine de vélo par jour, le téléphone sonne toutes les cinq minutes" - Vincent, réparateur de vélo

Le dispositif séduit également Sandrine, au guidon de sa bicyclette : "C'est une bonne action, surtout à Strasbourg où on a quasiment tous un vélo, c'est très utile de les faire réparer." Fixation de pédaliers, changement des pneus, roues voilées... Le nombre de réparation est monté en flèche. "On fait plus d'une quinzaine de vélos par jour, le téléphone sonne toutes les cinq minutes, beaucoup de personnes viennent", déclare Vincent, réparateur de vélo depuis deux ans. 

Les pertes du confinement amorties

Le concept fonctionne tellement bien que Bike Avenue, fermé pendant les deux mois de confinement, a vu son chiffre d'affaires doublé. De quoi prendre une revanche sur les pertes enregistrées et même se relancer. "En l'espace d'un mois et demi on avait de nouveau rattraper le chiffre perdu", constate Sylviane Ollier, gérante du magasin. 

D'autres ateliers partenaires de l'opération ont jeté l'éponge face à la charge de travail. Autre problème : les délais de remboursement ont été, au début, plus long que prévus. "On doit faire office de banque, car on avance les frais pour ensuite être remboursé", prévient Sylviane Ollier. Aujourd'hui, le magasin est remboursé en moyenne en huit jours, contre plus de trois semaines auparavant. 

Retrouvez la chronique “La nouvelle éco” à 7h15 tous les jours sur France Bleu Alsace

France Bleu Alsace est à vos côtés pour vous accompagner pendant cette période de crise sanitaire. Chaque jour, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de votre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess