Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : L'Armoire générale vous aide à faire le vide dans votre dressing

-
Par , France Bleu Maine

Vous voulez faire du tri dans votre garde robe, voire faire le vide complet ! Mais vous n'avez pas le temps de revendre vos vieux vêtements ? La Mancelle Candice Logereau s'en occupe à votre place. C'est le principe de son entreprise L'Armoire générale, dont la première vente affiche déjà complet.

Candice Logereau a fondé L'Armoire générale
Candice Logereau a fondé L'Armoire générale © Radio France - Ruddy Guilmin

C'est une manière de dépoussiérer le bon vieux concept de friperie. Le 6 mars, la Mancelle Candice Logereau organisera le premier vide-dressing de sa jeune entreprise d'achat et revente de vêtements, L'Armoire générale. Et le rendez-vous affiche déjà complet : tous les créneaux de rendez-vous dans son show-room, rue Prémartine, ont été réservés. "C'est qu'il y a un vrai marché pour ça, se réjouit l'entrepreneuse, et depuis le premier confinement, les gens ont vraiment envie de se mettre à la seconde main."

Un principe proche du dépôt vente

Le principe est simple, proche du dépôt vente : vous confiez à Candice les vêtements dont vous voulez vous débarrasser, en les déposant dans son show-room (elle se déplace aussi pour les enlever à votre domicile dans un rayon de 10 km autour du Mans, moyennant 5 euros). Des vêtements homme et femme, plutôt de marques "moyen-haut-de-gamme" et en parfait état : "Ni trou, ni tâche, ni bouloches". Lorsqu'elle les revend, les recettes sont partagées 50-50. Mais la commission est dégressive : "Plus l'article est cher, plus ma commission diminue."

S'il existe aujourd'hui de nombreux moyens de revendre des vêtements, notamment par le biais de la très populaire application Vinted, le concept de L'Armoire générale vise plus spécifiquement des personnes "qui n'ont pas le temps ou l'énergie de revendre" et qui disposent de dressings conséquents : "Je prends bien évidemment des gens qui n'ont que quelques pièces, mais je récupère souvent un dressing complet, pour que les gens puissent s'en débarrasser et récupérer un peu d'argent." À l'approche de sa première journée de vente, Candice Logereau disposait déjà de 300 pièces en stock. 

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess