Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La Nouvelle Éco : l'entreprise castelroussine Renaudat va recouvrir le court Suzanne-Lenglen

-
Par , France Bleu Berry

Spécialisée dans la réalisation de structures métalliques complexes, Renaudat Centre constructions a de beaux chantiers devant elle mais les projets, eux, se font plus rares.

L'entreprise a été retenue pour réaliser le toit du centre aquatique Balsan'éo à Châteauroux.
L'entreprise a été retenue pour réaliser le toit du centre aquatique Balsan'éo à Châteauroux. - Renaudat Centre Constructions

Créée en 1947 à Châteauroux, l’entreprise Renaudat Centre Constructions a développé à la fin des années 1980, une expertise dans la construction d’ouvrages et structures métalliques d’envergure (bâtiments, ponts ou encore passerelles...). Sa première grosse réalisation fut en 1987 la construction d'un hangar de 25 m de hauteur et 70 m de portée pour l'Aérospatiale à Toulouse. Bien d’autres  ont suivi : le Musée des Confluences à Lyon, le stade Geoffroy Guichard  à Saint-Etienne et les Zenith de Toulouse, Limoges et Saint Etienne. Elle emploie 46 salariés. 

Renommée pour son savoir-faire et sa capacité à relever les défis, l’entreprise conçoit ses édifices au sein de son bureau d'études puis fabrique les pièces dans ses ateliers de 10 000 m2 à Châteauroux. La pose est ensuite sous-traitée à des monteurs spécialisés. Seules sept entreprises en France ont la qualification Qualibat 2414 « Charpentes de technicité exceptionnelle », Renaudat est l’une d’elles. 

Le chantier du zénith de Limoges
Le chantier du zénith de Limoges - Renaudat Centre Constructions

Cinq semaines d’arrêt

Il y a un an, lors du premier confinement, l’entreprise a connu cinq semaines d’arrêt complet avec chômage partiel du personnel technique. Les chantiers sur lesquels Renaudat travaillait ont été arrêtés plus longtemps que d’autres en raison du grand nombre d’entreprises à y intervenir. C’est le cas des deux chantiers locaux pour lesquels l’entreprise a été retenue : le centre aquatique Balsan'éo et le hangar de l'aéroport. La reprise s’est faite entre mai et juin. Malgré cet arrêt forcé, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 17,6 millions d'euros en 2020, identique à celui de 2019. 

Trois gros projets

L’entreprise a eu la chance de signer trois gros projets qui vont s’étaler jusqu’en 2023, de quoi être serein pour les mois à venir. Parmi eux, la couverture mobile du cours Suzanne-Lenglen à Rolland Garros qui débutera début juillet à la fin du prochain tournoi

Les difficultés vont commencer à se faire sentir fin 2021, estime Philippe Escande, directeur de l'entreprise Renaudat Centre Constructions. "Il y a moins de projets qui se présentent à nous de la part de promoteurs privés et de collectivités. Airbus a par exemple repoussé le remplacement de grandes portes de hangars qui était prévu. Moins de devis, ce sera moins d’activité.

L'entreprise fait aussi face à une forte hausse du prix de l'acier  (+30 % depuis décembre 2020) et connaît des difficultés  d'approvisionnement dans un marché mondial où la demande est handicapée par la mise à l’arrêt de nombreux sites sidérurgiques compte tenu de la crise. Environ 5000 tonnes d'acier sont transformées chaque année par Renaudat Centre Constructions.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess