Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : l'entreprise héraultaise Nino Robotics crée une super-trottinette électrique

-
Par , France Bleu Hérault

À cause de la crise sanitaire, Nino Robotics, une entreprise basée à Soubès (Hérault) qui crée des moyens de déplacement, a dû changer son fusil d'épaule. Mission réussie : à la fin du mois de mars 2021, elle commercialisera le Nino Cargo. Une chronique en partenariat avec ToulÉco Montpellier.

Le Nino Cargo est une trottinette à trois roues sur laquelle on peut ajouter un siège.
Le Nino Cargo est une trottinette à trois roues sur laquelle on peut ajouter un siège. - Nino Robotics

Avant la crise sanitaire, l'entreprise Nino Robotics travaillait sur un projet pour les Aéroports de Paris (ADP) et le groupe Eiffage. Le Covid-19 est passé par là, le secteur aéronautique a plongé. La société de Soubès (Hérault), qui crée des moyens de  déplacement pour tous dont les personnes à mobilité réduite, a commencé à travailler sur un autre produit. En un an, elle a développé le Nino Cargo, une sorte de super-trottinette électrique.

Une trottinette à trois roues

Le Nino Cargo est d'abord une trottinette à trois roues, mais pas n'importe lesquelles. Aux deux roues traditionnelles, la start-up a ajouté une roue motorisée. "C'est un dispositif qu'on avait déjà créé et qui s'installe sur des fauteuils roulants classiques", explique Pierre Bardina, fondateur de Nino Robotics. Sur des fauteuils roulants, cette roue permet par exemple de passer plus aisément des petits obstacles.

"Physiquement, c'est une trottinette plus large que celles que l'on trouve sur le marché, décrit l'entrepreneur de 55 ans, c'est-à-dire que vous pouvez facilement poser les deux pieds dessus. Et on peut ajouter un siège, ce qui la transforme en une sorte de scooter électrique."

"Je ne crois pas que cette technologie pourrait effrayer les personnes âgées. Au contraire, il faut arrêter de les infantiliser. Les seniors ont envie de vivre dans le monde actuel." - Pierre Bardina, fondateur de la start-up Nino Robotics

Ainsi, Nino Robotics vise trois publics : les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées qui ne sont pas à l'aise avec les trottinettes à deux-roues ou qui préfèrent l'utiliser comme scooter, et les livreurs. "On peut transporter des colis sur la trottinette, précise Pierre Bardina. 

L'idée, c'est de proposer d'autres solutions électriques aux livreurs - qui utilisent aujourd'hui des vélos ou des scooters - car c'est parfois compliqué pour eux de circuler dans l'hypercentre."

80% des matériaux utilisés pour réaliser le Nino Cargo sont héraultais. Nino Robotics a été créé en 2014. La même année, la start-up a sorti un fauteuil électrique connecté, surnommé le Nino. Cinq personnes travaillent aujourd'hui dans l'entreprise.

Interview avec Pierre Bardina, fondateur de la start-up Nino Robotics, qui a créé le Nino Cargo, une super-trottinette électrique

Choix de la station

À venir dansDanssecondess