Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : l'entreprise parisienne H2V Industry fabrique de l'hydrogène

-
Par , France Bleu Paris

Basée à Paris, l'entreprise H2V Industry développe des usines de production d'hydrogène en France et à l'étranger. De l'hydrogène propre, non issu des énergies fossiles, qui peut servir notamment de carburant.

La production d'hydrogène par électrolyse de l'eau consiste à séparer l'oxygène de l'hydrogène. (photo d'illustration)
La production d'hydrogène par électrolyse de l'eau consiste à séparer l'oxygène de l'hydrogène. (photo d'illustration) © Maxppp - BERND SETTNIK

Le gouvernement mise sur l'hydrogène : Jean Castex a annoncé que 7 milliards d'euros seraient consacrés à la filière d'ici 2030, 2 milliards rien que pour les deux prochaines années, dans le cadre du plan de relance présenté ce jeudi par le gouvernement. À Paris, l'entreprise H2V Industry développe des usines de production d'hydrogène, en France et dans le monde. Elle produit de l'hydrogène propre, sans utiliser d'énergies fossiles, par électrolyse de l'eau, un procédé qui sépare les molécules d'oxygène des molécules d'hydrogène. Le président de H2V Industry, Lucien Mallet, répond aux questions de France Bleu Paris.

2 milliards d'euros pour la filière hydrogène dans les deux prochaines années. Quelle est votre réaction à cette annonce du Premier ministre dans le cadre du plan de relance ?

Je remercie les pouvoirs publics qui ont accompagné ce plan de relance industriel, parce que deux milliards, c'est important. Ca va nous permettre de mettre en place une filière industrielle sur toute la production d'hydrogène par électrolyse de l'eau. En tant que chef d'entreprise, président d'une société qui va développer ces usines là, je suis très satisfait. 

Vous allez bientôt créer deux usines de production d'hydrogène, qui produiront chacune près de 30 millions de tonnes par an, une en Normandie, et une dans les Hauts-de-France. Quels sont vos projets pour l'Ile-de-France ?

C'est très important d'avoir une vision sur le long terme. D'abord en mettant en place des équipements de production, pour petit à petit alimenter Paris et l'Ile-de-France en hydrogène. Et ce à travers des voies importantes, comme la Seine. Ces voies fluviales vont nous permettre d'alimenter l'Ile-de-France et les régions périphériques, pour la distribution de l'hydrogène qui va devenir le carburant du XXIe siècle. Pour ça en Ile-de-France, ça passera peut-être par un aménagement des infrastructures portuaires, pour petit à petit distribuer nos productions sur la totalité des clients : bus, camions, voitures, trains... L'Ile-de-France sera très impactée par l'économie de l'hydrogène.

A quoi ça sert l'hydrogène ? Pourquoi ce sera important en Ile-de-France ?

Si on veut dépolluer la mobilité, si on veut que nos villes soient agréables, ça passera par une mobilité électrique. Et par conséquent, ça passera par de l'hydrogène qui sera transformé en électricité, par des piles à combustible sur les véhicules. Et la chance que l'on a, c'est que lorsqu'on utilise de l'hydrogène sur un véhicule, le seul déchet que nous avons, c'est de l'eau. Donc à partir de l'eau prises sur la Seine au Havre, nous allons restituer de l'eau sur les véhicules électriques à Paris. C'est l'économie circulaire la plus totale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess