Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : l'entreprise sarthoise Merdrignac vendue à un groupe franco-belge faute de successeurs

-
Par , France Bleu Maine

Après des soucis de santé et arrivé à 62 ans, Philippe Merdrignac, patron de la société du même nom au Mans, a décidé de passer la main. Mais faute de successeur, il cède son entreprise spécialisée dans le levage à un groupe franco-belge.

La société Merdrignac est une entreprise spécialisée dans les engins de levage, comme celui-ci
La société Merdrignac est une entreprise spécialisée dans les engins de levage, comme celui-ci © Maxppp - OLIVIER BLIN

L'entreprise Merdrignac, spécialisée dans les engins de levage, est en train de changer de patron. Philippe Merdrignac a cédé sa société, qui emploie 60 personnes, le 7 septembre dernier à un groupe franco-belge, Dufour, pour partir à la retraite. Faute de successeurs dans la famille, lui et ses deux frères ont donc décidé de vendre, tout simplement. "J'ai eu des petits soucis de santé il y a deux ans, ce qui a accéléré un peu le phénomène de la prise de retraite, et de toute façon j'arrive aujourd'hui à 62 ans donc je n'avais pas du tout prévu de continuer ad vitam aeternam", explique Philippe Merdrignac. 

Il a fallu rapidement prendre une décision car les délais pour les cessions varient "de 18 à 24 mois en fonction de la taille de l'entreprise", précise le futur retraité, qui a fait confiance à une société spécialisée pour s'occuper de cette cession. 

Une entreprise familiale 

Mais le repreneur n'est pas n'importe quel repreneur. "Ce sont trois frères qui dirigent en ce moment un consortium qui représente 1.000 salariés", explique Philippe Merdrignac. Une ressemblance avec son entreprise, où lui travaille également avec ses deux frères. Et les coïncidences ne s'arrêtent pas là : "Leurs grand-parents ont débuté en vendant du combustible, du charbon et notre père et notre grand-père, c'est pareil, ils ont débuté en vendant du charbon !" Un parcours similaire qui facilite la cession et la passation entre les deux sociétés. 

Ecoutez ou réécoutez

Retrouvez l'interview de Philippe Merdrignac 

Philippe Merdrignac au micro de France Bleu Maine

Choix de la station

À venir dansDanssecondess