Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La Nouvelle Eco : l'épicerie de produits locaux "Les Serres au Comptoir" se développe à Forcé

-
Par , France Bleu Mayenne

Chaque jour, France Bleu Mayenne vous présente une entreprise ou une initiative qui se développe dans le contexte de crise sanitaire. Ce vendredi matin, nous avons interrogé la gérant de l'épicerie de produits locaux "Les Serres au Comptoir" de Forcé près de Laval.

Anne Janvrin a créé "Les serres au comptoir" à Forcé
Anne Janvrin a créé "Les serres au comptoir" à Forcé © Radio France - Gauthier Paturo

Ce vendredi 6 novembre, France Bleu Mayenne vous présente une entreprise qui a le vent en poupe avec la crise sanitaire liée à l'épidémie de COVID-19. Il faut dire qu'Anne Janvrin, la gérante de "Les Serres au Comptoir" a tapé dans le 1000. Elle a crée en juillet 2018 une épicerie de produits locaux drive et accessible 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.  Son entreprise a vue le jour à Forcé au sud est de Laval. 

La crise sanitaire : un coup de pouce en terme de notoriété 

Elle a débuté avec des légumes en casier et a élargi son offre à des fruits, de la viande ou encore des produits laitiers. "L'idée a plu dès le début mais c'est vrai que le confinement a été l'occasion de me faire connaître plus vite et les gens y ont trouvé leur compte avec la distance qui était possible, les casiers qui sont désinfectés plusieurs fois par jour. Et puis aussi nous travaillons avec des producteurs locaux" explique Anne Janvrin.

Deux emplois ont été crées

Après le confinement, la gérante explique que les gens se sont relâchés et pour certains ont repris leurs anciennes habitudes mais elle conserve, dit-elle, "un bon rythme via les ventes en ligne, les abonnés qui achètent des paniers   hebdos et toujours la vente de produits locaux en casiers".  Anne Janvrin trouve que ce reconfinement ne ressemble pas à la première vague "Peut-être parce que la première fois c'était inédit et violent" confie-t-elle.

Ce qui est certain c'est que la jeune entrepreneuse a du embaucher deux personnes à mi temps suite à la première vague "Il y a les livraisons à domicile, en entreprise, le retrait sur forfait , il fallait être plusieurs personnes en même temps à des endroits différents. Pour le moment, ce sont des mi temps.  L'idée ce serait de les prendre à temps plein" détaille Anne Janvrin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess