Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : l'équipementier aéronautique Ratier-Figeac s'en sort grâce à son activité militaire

-
Par , France Bleu Occitanie

L'entreprise Ratier-Figeac, qui fait partie de Collins Aerospace, est le leader mondial dans le domaine des hélices de forte puissance et équipementier de premier rang pour l'ensemble des grands donneurs d'ordres et avionneurs.

Jean-François Chanut, président de Ratier-Figeac
Jean-François Chanut, président de Ratier-Figeac © Maxppp - MARC SALVET

Ratier-Figeac, dans le Lot, est un poids lourd dans l'univers aéronautique depuis sa création en 1904. L'entreprise fabrique des hélices d'avion, pour les turbopropulseurs civils en particulier pour ATR ou encore Bombardier. Le sous-traitant lotois n'est pas particulièrement impacté par la crise sanitaire et ses conséquences économiques dans l'aéronautique, notamment grâce à ses activités militaires qui se poursuivent. 

Au-delà des hélices, Ratier-Figeac est leader mondial dans les équipements de cockpit (mini-manches, palonniers, manette de gaz) et de cabine (amortisseurs de portes, freins d’hélices et de rotor). Ratier-Figeac a tout de même reçu cette année une aide financière de l'État, dans le cadre du plan France Relance, car l'entreprise n'est pas totalement épargnée par la crise. En Occitanie, près de 100 entreprises ont bénéficié comme Ratier-Figeac des aides de l’État pour aider leurs activités à mieux traverser la crise.

"L'activité militaire n'a pas faibli depuis l'an dernier." - Jean-François Chenut

"Nous avons l'avantage à Ratier-Figeac d'avoir un équilibre assez relatif entre l'activité civile et l'activité militaire. L'activité militaire n'a pas faibli depuis l'an dernier, puisque nous sommes héliciers de l'Airbus A400M en particulier, mais aussi du C-130. Cela nous a permis d'amortir la crise de l'aviation civile, qui elle, est effectivement dure", explique Jean-François Chenut, le président de Ratier-Figeac. 

Selon lui, l'avenir de l'aviation à hélice est florissant, puisque qu'"ils sont extrêmement respectueux de l'environnement car il y a beaucoup moins d'émissions de gaz à effet de serre ou de CO2". Les avions à hélice sont notamment intéressants pour les trajets courts qui permettent de relier des petites villes ou des régions entre elles. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess