Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : l'Isérois King jouet prêt pour la réouverture

-
Par , France Bleu Isère

Chaque jour, France Bleu Isère accompagne ceux qui font l'économie dans le département. Aujourd’hui on prend des nouvelles du groupe isérois King jouet qui va pouvoir rouvrir son réseau de 200 magasins en France dès ce samedi.

Dès samedi, les magasins King jouet seront de nouveau ouverts, mais le service de "clic and collect" restera à disposition des clients qui le souhaitent
Dès samedi, les magasins King jouet seront de nouveau ouverts, mais le service de "clic and collect" restera à disposition des clients qui le souhaitent © Maxppp - LE PROGRES/Charly JURINE

C'est sans doute le secteur d’activités qui "jouait" le plus gros parmi les commerces "non essentiels" fermés depuis fin octobre. Les magasins de jouets s'apprêtent à rouvrir demain samedi avec l'espoir de rattraper au maximum le manque à gagner du mois de novembre. Le PDG du groupe, Philippe Gueydon, par ailleurs co-président de la Fédération des commerces spécialistes des jouets et des produits de l’enfant (FCJPE) était l'invité de "la nouvelle éco" sur France Bleu Isère ce vendredi à 7h15.

Êtes-vous prêts pour la réouverture ?

Alors tous les magasin King jouet seront prêts demain. On s’attend d’ailleurs un gros flux de clients et nous serons très attentif effectivement au respect de la jauge imposée par le protocole sanitaire.

Justement comment faire respecter la jauge de un client pour huit mètres carrés ?

Alors déjà pour tous nos clients qui pourraient appréhender leur venue dans les magasins, on continuera à leur proposer nos services digitaux. Ils peuvent passer commande sur le site et venir chercher leurs colis sans rentrer dans le magasin, c’est ce qu’on appelle chez nous "le retrait sans contact". Un équipier sort sur le parking et dépose la commande directement dans le coffre de la voiture. 

Pour ceux qui viendront dès demain en magasin, ils pourront constater qu’on fait tout pour garantir, même si il y a une forte affluence, le respect de la jauge. On aura un système assez simple de "cartonnettes" qu’on distribue à l’entrée et que le client nous rend à son passage en caisse. On appelle ça des "King pass". Il y aura autant de "King Pass" que ce que la jauge du magasin le permet, comme ça nous sommes sûrs de ne jamais déborder. 

On invite aussi les clients à prendre rendez-vous avant de venir, ça permet de lisser leur venue sur les points de vente et de réguler les flux. La prise de rdv se fait via notre site Internet. Enfin, nous serons aussi ouverts sept jours sur sept, dès dimanche, là encore dans un objectif de lisser la fréquentation et qu’il y ait moins de bousculade sur les premiers jours d’ouverture.

En terme d’approvisionnement et de stock : est-ce que tout est bon ?

C’est vrai qu’il y a eu un "buzz" ces derniers jours laissant penser qu’il pourrait y avoir des problèmes de rupture de stock. Ce ne sera pas le cas. Il est possible qu’à quelques jours de Noël nous puissions être en rupture de certains produits "vedettes" cette année, peut-être un peu plus que d’habitude, mais il y aura de quoi satisfaire nos chers têtes blondes, c'est promis.

Quel bilan dressez-vous de la vente en ligne pendant ces semaines de fermeture ?

Ça nous a permis de limiter la casse, mais clairement ce n’est pas notre métier. Notre métier c’est de recevoir les clients sur les points de vente, de les conseiller, d’échanger avec eux. Chez King jouet, à titre d'exemple, on a réalisé à peu près 30 à 40 % de notre activité normale sur un mois de novembre, au travers de ses commandes sur Internet. C’est beaucoup plus qu’en temps normal, puisque les commandes représentent habituellement 10% de nos ventes. C’est trois voire quatre fois plus que d’habitude. Mais ce n’est pas ça qui va pour autant nous satisfaire. Notre modèle économique n’est pas celui-là, n'est pas de perdre 60 à 70 % de notre activité.

Y a-t-il des magasins qui ne rouvriront pas demain parce qu’ils ont fait faillite ?

Dans le monde du jouer clairement non ! Il y a un tel enjeu que tous vont rouvrir et je pense d’ailleurs que globalement le commerce sera au rendez-vous de ce mois de décembre. Ce qui ne nous empêche pas d’avoir une pensée pour nos collègues des bars, cafés, restaurants qui vont souffrir encore quelques semaines. Si d’une manière ou d’une autre, le groupe King jouet peut les aider, on le fera.

________________________________________________

France Bleu est à vos côtés durant cette crise sanitaire et économique. Chaque jour à 7h15 dans "La nouvelle éco", votre radio s'intéresse à une entreprise ou un secteur d'activité. Comment se porte-il ? Comment se projette-t-il dans l’avenir ? 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess