Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : l'Occitanie, troisième région préférée pour l'échange de maisons

-
Par , France Bleu Occitanie

Derrière la Bretagne et Auvergne-Rhône-Alpes, c'est l'Occitanie qui est la plus plébiscitée pour cet été sur la plateforme Home Exchange, leader mondial de l'échange de maisons et d'appartements entre particuliers.

La famille Chemin a déjà échangé plusieurs fois sa maison de Bollène, notamment avec des Américains et des Canadiens.
La famille Chemin a déjà échangé plusieurs fois sa maison de Bollène, notamment avec des Américains et des Canadiens. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Avec 200.000 maisons et appartement à échanger en France dont 20.000 en Occitanie, le site Home Exchange est sans conteste le leader dans son domaine. Charles-Edouard Girard, son cofondateur, fait le point sur ce phénomène.

Comment se porte votre entreprise ?

Pas trop mal. Nous avons réalisé -15% sur notre chiffre d'affaires mondial, sauf en France, où on a réalisé une meilleure année qu'en 2019, grâce à des quêtes locales, des échanges entre Français. C'est simple, on peut faire autant d'échanges qu'on le veut pour un abonnement annuel de 130 euros. Les Français ont cherché des lieux où ils se sentaient sécurisés d'un point de vue sanitaire.

Sentez-vous le frémissement depuis le début du printemps ?

Clairement, avant le troisième confinement, nous étions déjà en croissance par rapport à l'année 2019. Et quand Emmanuel Macron a annoncé le calendrier de déconfinement, les demandes ont explosé. En échanges finalisés ce mois-ci, on est à +70% par rapport à la même période en 2019. Les gens ont envie de partir en mai, en juin et cet été, et nous n'avons pas de problème d'annulation puisqu'il ne faut pas payer en avance sur notre site.

Pour cet été, l'Occitanie est-elle toujours aussi plébiscitée ?

Oui, derrière la Bretagne et l'Auvergne-Rhône-Alpes. Au niveau départemental, le trio gagnant en Occitanie, c'est Hérault-Gard-Pyrénées Orientales. On a aussi pas mal de demandes pour le Tarn où 1.000 nuitées sont déjà réservées en échange pour cet été. Et puis l'échange, c'est aussi aller quelque part et les Occitans sont friands de la Bretagne et de la Nouvelle-Aquitaine cette année, beaucoup moins que Paca alors que le Sud-Est avait été très demandé les étés précédents.

"Mille nuitées déjà enregistrées dans le Tarn pour cet été."

L'échange de maisons ne s'est pas réellement installé dans les mœurs, contrairement au covoiturage, par exemple...

Au départ quand on a commencé, le plus gros site proposait 40.000 maisons, et aujourd'hui on en a 450.000 dans le monde. Après, il y a encore quelques peurs qui persistent. Une fois que vous essayez, vous êtes convaincu, comme le covoiturage. Les gens croient que l'échange de maison est réservé aux propriétaires, c'est faux. Les locataires, sauf certains logements sociaux, peuvent prêter temporairement leur domicile puisqu'ils ne l'exploitent pas commercialement, comme c'est le cas avec de la location touristique type Airbnb.

Quels critères avez-vous pour accepter ou refuser une maison ?

On n'en refuse pas, on vérifie simplement les photos, votre identité, le justificatif de domicile, etc. Il n'y a pas de sélection car on pense qu'on échange avec ceux qui nous ressemblent. La communauté insiste beaucoup sur la communication entre les deux foyers, la propreté et le rangement. Il n'y a jamais de problème sur le site car il n'y a pas d'argent en jeu. Les relations sont plus compliquées quand il y a une transaction financière, ceux qui paient ont parfois l'impression d'avoir tous les droits, de pouvoir tout critiquer. Ce n'est pas le cas ici en échangeant des maisons, vous allez gratuitement chez des gens, vous êtes moins dans le jugement, plus dans le respect.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess