Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : la bonne santé des cavistes de Reims pendant la crise sanitaire

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Certains cavistes de Reims enregistrent une hausse de la fréquentation depuis le début de la crise du Covid-19. Des clients plus nombreux et avec un plus gros budget pour l'achat de bouteilles.

Les cavistes de Reims enregistrent une hausse de la fréquentation depuis le début de la crise sanitaire
Les cavistes de Reims enregistrent une hausse de la fréquentation depuis le début de la crise sanitaire © Maxppp - Julio PELAEZ

Ce sont peut-être les "gagnants" de cette crise sanitaire. Les cavistes voient de plus en plus de monde franchir leurs portes depuis le début de la crise sanitaire en mars 2020. Selon une étude de l'Institut Nielsen, relayée dans le journal Le Parisien, le chiffre d'affaires des alcools a même fait un bond de 14 % entre le 1er janvier et la mi-avril 2021. Un engouement que l'on retrouve dans la grande distribution, mais aussi dans les caves de Reims. 

La raison est simple pour Fabien Bourly, le gérant de la Cave Colbert : "Les budgets sorties, culture, restaurants sont bridés en ce moment. Donc les gens se font plaisir dans d'autres domaines et les cavistes en profitent." 

Des bouteilles plus chères

Un budget qui permet aux clients d'élargir leurs horizons en terme de choix de vin ou champagne : "Ceux qui mettaient 20-25 euros dans une bouteille de vin franchissent le cap et passent sur un premier cru plus cher, constate Fabrice Parisot, le gérant des Caves du Forum. Il y a un pouvoir d'achat plus important et ils se font plaisir chez eux."

Faute de touristes, ce sont surtout les Rémois qui achètent dans ces caves. Une clientèle de proximité qui vient parfois compléter le repas de midi : "On voit beaucoup de clients avec des sacs remplis de victuailles, des menus préparés par les restaurateurs qui continuent la vente à emporter, explique Thibault Leroy de la Vinocave, place du Forum. Ils nous disent ce qu'ils vont manger et on les conseille sur le vin !"

Le champagne a le vent en poupe - Didier Laurent, responsable de Nicolas à Reims

Le champagne, lui, va mieux et permet aux cavistes d'atteindre ces bons chiffres en ce début d'année : "Il a le vent en poupe, confirme Didier Laurent, responsable du magasin Nicolas près de la place d'Erlon. Par rapport au premier confinement, où les ventes de champagne avaient drastiquement baissé, il y a une vraie différence. On a envie de se faire du bien, de partager avec ses proches et le champagne est le grand gagnant chez nous depuis quelques mois."

Chez le caviste Nicolas à Reims, les ventes ont augmenté de 42% en mars dernier par rapport à mars 2019.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess