Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : la bonneterie Le Minor mise sur le numérique et le durable

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Basée à Guidel, près de Lorient, dans le Morbihan, l'entreprise Le Minor, qui fabrique des marinières, des pulls, des bonnets, confectionne tous ses produits en interne. C'est une production 100% française, et 100% bretonne dès que possible. Ses deux dirigeants misent sur le durable et le numérique.

Le Minor fabrique des hauts 100% français, et mise sur la vente directe
Le Minor fabrique des hauts 100% français, et mise sur la vente directe - capture d'écran site Le Minor

Les dirigeants de la bonneterie Le Minor, à Guidel, dans le Morbihan, ont eu du flair. Ils ont repris l'entreprise née en 1922 en 2018, et il y a un et demi, ils ont décidé de lancer leur site internet marchand. Résultat : les ventes n'ont jamais cessé, même pendant le premier confinement. L'entreprise, qui emploie 64 personnes, a aussi l'avantage de tout fabriquer en interne, dans un process industriel complètement français. "Nous avons eu un gros succès sur le web, explique Sylvain Flet, le directeur général de Le Minor. Les gens étaient très en attente d'industrie française. Et ça nous a aidé pour toucher le client final."

Très forte croissance sur le web

"On fait une très forte croissance sur le web, poursuit le chef d'entreprise. On a multiplié par six notre chiffre d'affaires en ligne entre novembre 2019 et novembre 2020.  Et on souhaite que d'ici à quatre ans la vente directe représente 25% de notre chiffre d'affaires. Aujourd'hui nous sommes à 5%." L'entreprise fabrique tout elle même, et en France. Avec la vente directe, en ligne, elle peut proposer des prix "raisonnables", "tout en étant rentable", car "l'objectif est de faire vivre nos 64 salariés", explique Sylvain Flet. 

Quant à la fabrication locale, "c'est imprégné dans notre ADN, poursuit Sylvain Flet. C'est même dans notre mission : construire des vêtements durables et désirables, tout en contribuant à maintenir en France des savoir-faire textiles. Tout ce qu'on pourra faire sur le sol français, on le fera, tout ce qu'on pourra faire sur le sol breton, on le fera. Le local est inscrit dans nos gênes." 

Des pulls de 20 ou 30 ans

Par ailleurs, pour montrer la longévité des vêtements de Le Minor, l'entreprise a lancé un appel à ses clients. "On leur propose de nous ramener les vêtements qu'ils ne portent plus pour leur donner une seconde vie. On a reçu des participations avec des gens qui nous envoient des pulls qui ont 20 ou 30 ans qui ne leur vont plus ou ne leur plaisent plus, ou alors des vêtements d'enfants. Nous avons reçu des produits en parfait état ! Cela montre que nos vêtements durent longtemps. Et c'est selon nous le premier point d'une mode durable."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess