Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : la Compagnie des Alpes croit encore à une ouverture des stations de ski à Noel

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Isère

"Impossible" pour Emmanuel Macron que les stations de ski ouvrent pour Noël, mais certains y croient encore. Les conséquences économiques seront trop lourdes estime Dominique Marcel, le PDG de la Compagnie des Alpes qui exploite les domaines skiables des plus grandes stations françaises.

Les stations de ski à l'arrêt comme ici à La Clusaz en Haute-Savoie. Jusqu'à quand ?
Les stations de ski à l'arrêt comme ici à La Clusaz en Haute-Savoie. Jusqu'à quand ? © Maxppp - Grégory Yetchmeniza

Le milieu économique lié à la montagne est en ébullition depuis l'allocution d'Emmanuel Macron mardi soir, et la colère ne retombe pas. En raison de la situation sanitaire, le président de la République estime "impossible" que les stations de ski ouvrent pour Noël, mais certains y croient encore. C'est "essentiel" car les conséquences économiques seraient trop lourdes répond Dominique Marcel, le PDG de la Compagnie des Alpes qui exploite les domaines skiables des plus grandes stations françaises.

Dominique Marcel, peut-on encore sauver le début de saison selon vous ?

Je l'espère et je pense qu'il est encore temps. Lundi, le premier ministre nous avait donné 5 à 10 jours pour l'annonce d'une décision et je pense qu'on peut même aller au delà, jusqu'à mi-décembre. En deux ou trois semaines, il peut se passer beaucoup de choses. Nous sommes responsables et lucides sur le contexte sanitaire mais nous pouvons attendre encore quelques semaines avant de prendre une décision car pour nous l'ouverture à Noël est absolument essentielle. Noël, c'est 20 à 25% de la saison et ne pas ouvrir aura des conséquences lourdes pour tout l'hiver. Certains hébergeurs par exemple pensent ne pas ouvrir du tout cette année si ils n'ouvrent pas à Noël car ils ne pourront pas amortir leurs coûts sur toute la saison. Il faut être clair, ne pas ouvrir à Noël, c'est déjà sacrifier la saison. 

Il y a toujours des réservations pour les semaines de Noel et du jour de l'An, les clients seront-ils remboursés ?

Les réservations d'ailleurs n'étaient pas à un si mauvais niveau avant la deuxième vague. Depuis, elles se sont réduites mais nous sentons de l'appétence. Il y avait, et il y a encore du très bon trafic sur nos sites, il y a une envie de venir. L'ensemble des acteurs, hébergeurs, agences immobilières, distributeurs, tour-opérateurs, ont mis en place des dispositifs pour qu'il n'y ait pas de frais en cas d'annulation cette année liée à la Covid. Si on ouvre, nous nous attendons à du last minute et même du last seconde. 

Vous employez 2500 saisonniers à Noel sur vos différents domaines. Que va-t-il se passer pour eux ?

On leur dit qu'il faut encore espérer, qu'il y aura quand même une saison. Ce n'est pas facile pour nos équipes. Nous les mettrons à regret en activité partielle, mais elles sont là, nous les avons embauchées. Nous avons embauché nos saisonniers car nous préparons nos domaines. On sera prêts dès que l'activité pourra reprendre sur nos domaines skiables. 

  • Leader européen des loisirs, la Compagnie des Alpes exploite les domaines skiables des plus grandes stations de ski françaises, comme Tignes, Val d'Isére, La Plagne, Les Arcs, Méribel, Flaine ou encore Les Ménuires.
-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess