Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La Nouvelle Eco : la fréquentation estivale en baisse pour la Citadelle de Besançon

-
Par , France Bleu Besançon

Tous les matins France Bleu Besançon ouvre la porte des entreprises, des commerces et des artisans pour voir comment se passe la reprise. Ce matin, place à la Citadelle de Besançon, qui a vu sa fréquentation baisse en juillet et en aout.

La Citadelle de Besançon a vu sa fréquentation baisser de presque 16% en aout par rapport à l'année dernière.
La Citadelle de Besançon a vu sa fréquentation baisser de presque 16% en aout par rapport à l'année dernière. © Maxppp - OLIVIER BOITET

"La fréquentation est forcément en baisse". Constat amer pour François Bousso, conseiller municipal délégué à la Citadelle. Il faut dire que les chiffres de l'été sont inférieurs à ceux de l'année passée. "Nous avons perdu 15,9% de la fréquentation en août à la Citadelle par rapport à l'année dernière", précise le membre du conseil municipal de Besançon. 74 505 personnes sont venus visiter la citadelle en Juillet et en Août.

Une tendance à plusieurs facteurs

Pour expliquer cette baisse, forcément le coronavirus rentre en ligne de compte. "Nous avons perdus une partie de la clientèle : les touristes américains, japonais et même ceux de certains pays européens." Parmi eux, les italiens ou encore les espagnols, moins venus à Besançon cet été. 

Autre raison pour François Bousso : l'avantage de la campagne et de la mer. "On le voit aussi dans d'autres villes comme Dijon ou Lyon, _les français ont boudé le tourisme urbain_. A contrario, des départements comme le Jura ont profité de la volonté des français d'aller à la campagne."

Néanmoins, la Citadelle "a bien résisté par rapport aux attentes", avec la crise du COVID mais aussi avec la canicule qui a aussi mis son grain de sel.

La Citadelle pendue à la reprise de l'épidémie

Place maintenant aux prochains mois pour les équipes de la forteresse conçue par Vauban. "On va espérer que la situation sanitaire  s'améliore, malgré le récent passage du Doubs en zone rouge", espère François Bousso. Une zone rouge qui signifie que le coronavirus circule activement dans le département.  L'objectif désormais pour la ville est de donner une touche verte à ce monument en conformité avec les nouvelles attentes en matière de tourisme explique l'élu bisontin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess