Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : la marque de sport Snowleader s'installe au Versoud en Isère

-
Par , France Bleu Isère

Chaque jour, France Bleu Isère accompagne ceux qui font l'économie dans le département. Aujourd'hui gros plan sur Snowleader. La marque de sport créée en Haute-Savoie a choisi le Versoud en Isère pour installer son nouveau centre logistique, dans les anciens locaux de Caterpillar.

Thomas Rouault, le co-fondateur de Snowleader
Thomas Rouault, le co-fondateur de Snowleader - snowleader

Thomas Rouault, le co-fondateur de l'enseigne de sport Snowleader est l'invité de "La nouvelle éco" de France Bleu Isère.

Pourquoi avez-vous choisi notre département ?

On était à la recherche d’un site industriel qui nous permette de nous développer, avec une visibilité à long terme. Le positionnement entre Grenoble et Chambéry, sur la commune du Versoud, était très intéressant pour le recrutement. Par ailleurs, la proximité avec un territoire de montagne est évidemment un atout. Ce site va nous permettre d’atteindre nos objectifs de croissance.

Peut-on espérer des embauches et des retombées économiques en Isère ?

On projette d’embaucher sur ce site entre 80 et 120 personnes d’ici l’ouverture qui aura lieu au printemps 2021. Ce qui fait donc, à peu près, 80 créations d’emplois sur le site à son lancement. Nous avons des travaux à faire sur le nouveau site d’ici à la fin d’année et la mise en production sera progressive entre le printemps et la rentrée 2021 ou l’entrepôt devrait être capable de gérer l’ensemble des flux logistiques.

Si vous vous développez, ça veut dire que vous n’avez pas trop souffert du confinement ?

Alors au tout début, nous avons été fortement impactés avec la fermeture, du jour au lendemain, de toutes les stations de ski. Ça nous a mis un gros coup d’arrêt d’un point de vue économique. Par contre, dès les vacances de Pâques, on a senti un appétit de nos clients pour retourner dans la nature et repartir en montagne. Nous sommes repartis sur un rythme de croissance normal dès le mois de mai. On retrouve nos tendances d’avant le confinement de 20 à 30 % de croissance.

Donc, il n'y a pas de crainte des consommateurs face au risque d'une nouvelle saison éventuellement tronquée ? 

Au contraire. On a plutôt une forte demande sur le ski de randonnée notamment. Les fortes chutes de neige de ce week-end ont donné envie à nos clients d’aller en montagne. Nos clients, frustrés de la saison dernière qui s’est arrêtée en plein milieu, ont un fort engouement pour nos produits dès le début de saison.

________________________________________________

France Bleu est à vos côtés après la crise sanitaire et économique. Chaque jour à 7h15 dans "La nouvelle éco", votre radio s'intéresse à une entreprise ou un secteur d'activité. Comment se porte-il ? Comment se projeter dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess