Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : la ministre du Travail Elisabeth Borne veut redoubler d'efforts pour l'emploi des jeunes

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

La ministre du Travail Elisabeth Borne était en visite ce jeudi à Strasbourg pour faire la promotion du plan "Un Jeune, une Solution » qui doit faciliter l'accès à l'emploi des jeunes en cette période de crise sanitaire, notamment grâce à des incitations financières pour les entreprises.

La ministre du Travail Elisabeth Borne en visite ce jeudi à l’École de la deuxième chance de Strasbourg
La ministre du Travail Elisabeth Borne en visite ce jeudi à l’École de la deuxième chance de Strasbourg © Radio France - Luc Dreosto

Elisabeth Borne a visité ce jeudi à Strasbourg l'entreprise d'insertion Presta'Terre et l’École de la deuxième chance, située dans le quartier de la Meinau. La ministre du Travail a écouté les témoignages d'entrepreneurs et de jeunes qui ont bénéficié de coups de pouce du gouvernement, dans le cadre du plan « un  jeune, une solution », lancé l'été dernier. 

Sept milliards d'euros ont été investis. Le gouvernement veut former 200.000 jeunes dans des secteurs d’avenir comme la santé, l’aide aux personnes, le numérique, la transition écologique, renforcer l’apprentissage, mais aussi construire des parcours d’insertion sur mesure pour les jeunes en difficulté.

De l'insertion sur mesure

Christiana par exemple bénéficie d’un CDDI aux jardins de la Montagne verte à Strasbourg. C’est un contrat à durée déterminée d’insertion, financé à plus de 80% par l’Etat. L’étudiante en droit de 22 ans a perdu sa mère et doit s’occuper seule de son frère et de sa sœur mineurs. "Je suis devenu mère du jour au lendemain sans avoir d'enfants, car je dois gérer deux adolescents, ça n'est pas du tout facile, raconte la jeune femme. Je dois tout gérer, mes études, les études mon frère et ma sœur, leurs frais d'internat. Quand je faisais du service civique, je touchais à peine 500 euros par mois. Maintenant, je gagne le SMIC. C'est un soulagement, je peux me concentrer sur mes études".

Kelly a rebondi elle à l’École de la deuxième chance de Strasbourg. Elle rêve de travailler dans l’hôtellerie, mais les débouchés sont limités avec la crise sanitaire. La jeune femme s’est donc tournée vers la vente en boulangerie et elle vient de décrocher un apprentissage.

Des aides incitatives pour les entreprises

Pour inciter les entreprises à recruter ces jeunes, le gouvernement propose toute une série d’aides à l’embauche. Chantal Rieber a en bénéficié pour attirer Hugo dans son entreprise de Haguenau, SOB. Cette patronne peine à trouver des employés dans un secteur très pointu, la rectification cylindrique : "On doit former les jeunes, il leur faut à peu près six mois pour être efficace, donc on se tourne vers des dispositifs financés, aidés. L'Etat prend en charge environ la moitié du salaire, ça représente environ 6.000 euros pour Hugo. On est une petite structure, on a à peine neuf salariés, donc chaque aide est bienvenue".

500.000 contrats d'apprentissages signés

Ce plan "Un jeune, une solution" lancé l’été dernier porte ses fruits selon la ministre du Travail Elisabeth Borne : "1.200.000 jeunes ont été embauchés en CDI ou CDD de plus de trois mois, entre le mois d'août 2020 où l'on a commencé à mettre en place les prime set le moi de décembre. C'est autant qu'en 2018 et 2019. On a signé plus de 500.000 contrats d'apprentissage, c'est un record historique pour notre pays. La crise sanitaire n’est pas finie et nous allons redoubler d’efforts".

Si l'on consulte les chiffres du ministère du Travail, les aides du gouvernement ont certes permis de limiter la casse sur la deuxième partie de l’année dernière. Mais sur l’ensemble de 2020, le nombre d'embauches de jeunes de moins de 26 ans en CDI ou en CDD de plus de trois mois a chuté de 14,2% par rapport à 2019, avant la crise sanitaire.

Retrouvez la chronique "la nouvelle éco" à 7h17. 

France Bleu Alsace est à vos côtés pour vous accompagner pendant cette période de crise sanitaire. Chaque jour, à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de votre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc...). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l'avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess