Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : la moitié des recruteurs ne publie jamais d’offre d'emploi en ligne

-
Par , France Bleu Hérault

Entretiens à distance, offres d'emploi en ligne, recours aux réseaux sociaux professionnels : les méthodes de recrutement et de recherche d'emploi ont elles évolué depuis le début de la crise sanitaire ?

Pôle Emploi, illustration
Pôle Emploi, illustration © Radio France - Emmanuel Moreau

La crise n’épargne pas l’Hérault. Les derniers chiffres publiés par L’INSEE ne sont pas bons. Au 3e trimestre 2020, le taux de chômage culmine à 12,4% dans le département. C’est 0,6 points de plus en un an. C’est aussi le deuxième plus fort taux de chômage de France métropolitaine, derrière les Pyrénées-Orientales (14%) et à "égalité" avec l’Aisne, dans les Hauts-de-France. C’était attendu et redouté. Cela fait bientôt dix mois que le Covid-19 est là. Dix mois de bouleversements pour le marché du travail, pour notre économie, nos contacts sociaux... Et forcément, sur la manière de rechercher un emploi. Et pour les employeurs, de recruter. 

Comment cela se traduit-il ?

Les entretiens d’embauche à distance ont été préférés au face à face. Le contact direct a été remplacé, la plupart du temps, par le téléphone plutôt que la visio. C’est ce que nous apprend une enquête menée après le premier confinement par l’Unédic, le gestionnaire de l’assurance chômage. Une méthode plutôt bien accueillie : 80 % des chômeurs qui ont eu un entretien à distance se sont sentis en confiance. Plus du tiers ont toutefois trouvé ce mode de contact impersonnel.

Côté employeurs, une large majorité (87 % ) juge que les entretiens à distance ne sont pas un frein pour évaluer les compétences et les qualités des candidats. Seuls les employeurs du secteur du commerce sont plutôt réservés. 

Les canaux de recrutement ont-ils changé avec la crise ?

Les demandeurs d’emploi ont mis de côté la remise du CV en main propre mais aussi les envois par la poste, qui sont en baisse. En revanche, ils consultent davantage les offres en ligne alors que les employeurs ont moins recours à cette modalité. Quasiment la moitié des recruteurs interrogés ne publient jamais d’offre en ligne. Ils ne consultent pas non plus les réseaux sociaux professionnels : 57% d'entre eux disent qu’ils n’ont jamais utilisé cette méthode. 

L’enquête de l’Unédic révèle enfin que 56% des employeurs ne font jamais appel à Pôle emploi pour trouver des candidats. En revanche, ils sollicitent énormément leur réseau personnel et professionnel : 73% y ont recours. Ce n’est pas très encourageant pour les demandeurs d’emploi qui n’ont pas -ou peu- de réseau. Pas assez -ou peu- d’expérience et donc de visibilité sur le marché du travail. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess