Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Nouvelle Eco : la plomberie peine à recruter

-
Par France Bleu Champagne-Ardenne

La SARL Foissy peine à recruter. Depuis plusieurs années, la société de plomberie-chauffage tente de recruter trois personnes, en vain. Des difficultés dues non seulement au COVID, mais aussi au peu d'intérêt que semble représenter ce métier pour les demandeurs d'emploi.

La plomberie peine à recruter
La plomberie peine à recruter © Maxppp - Richard Villalon

Les candidatures ne se bousculent pas. L'entreprise Foissy peine à recruter trois plombiers-chauffagistes depuis plusieurs années. "Ca fait trois ans", précise Jean-Philippe Sevrin, co-gérant de la société située à Cramant. Trois ans et peu de candidatures. "Le nombre de CV que nous avons reçu se comptent sur les doigts d'une main", explique le co-gérant. 

Le salaire proposé n'est pourtant pas au rabais. "Il est à définir en fonction de l'expérience", précise Jean-Philippe Sevrin. "Il est de 1600 à 2000 euros par mois sans les heures supplémentaires. Il y a aussi les paniers, les heures supplémentaires payées à 125% car d'office, les gens recrutés travailleront 4h supplémentaires par semaine". 

Et ça ne s'arrête pas là, puisque Jean-Philippe Sevrin explique qu'"à la base, chaque mois, ils ont entre 16 et 20h supplémentaires, plus les primes de vacances et les primes de fin d'année. J'envisage même de mettre en place les chèques restaurant et les chèques spécifiques pour qu'ils puissent avoir un petit peu plus à la fin du mois. b Ils ont aussi le véhicule qu'ils gardent pour aller chez eux. C'est pas négligeable".

L'entreprise compte actuellement cinq personnes. "Nous sommes une petite entreprise à taille humaine, une entreprise familiale" ajoute Jean-Philippe Sevrin. Pour attirer du monde, il confirme être "prêt à former des gens. Quelqu'un qui est motivé et qui a envie d'apprendre le métier, en fonction de son âge, soit je lui trouve une formation spécifique, ou alors via l'AFPA. Former un plombier qui part de 0 et qui n'y connaît rien, pour être sûr qu'il soit vraiment autonome, c'est 10 ans."    

La société Foissy est joignable directement via son site Internet ou par téléphone au 03 26 54 61 23.

Réécouter ici la chronique ici

Choix de la station

À venir dansDanssecondess