Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : la prolongation du "coup de pouce vélo", une "très bonne nouvelle" pour Cyclofix

-
Par , France Bleu Paris

Le gouvernement prolonge l'opération "coup de pouce vélo" jusqu'à la fin de l'année et débloque 20 millions d'euros supplémentaires. Cette prime de l'État vous permet de faire réparer le votre grâce à une aide 50 euros. "Une très bonne nouvelle" pour Alexis Zerbib, le fondateur de Cyclofix.

Depuis le déconfinement, l'entreprise Cyclofix a vu les demandes être multipliées par dix (photo d'illustration).
Depuis le déconfinement, l'entreprise Cyclofix a vu les demandes être multipliées par dix (photo d'illustration). © Maxppp - Stéphanie Para

L'opération "coup de pouce vélo", aide à la réparation de bicyclettes, va être prolongée jusqu'à la fin de l'année et dotée de 20 millions d'euros supplémentaires, avec pour objectif de dépasser le million de réparations, a annoncé lundi le gouvernement.  Le "coup de pouce", lancé au moment du déconfinement est un forfait de 50 euros (hors taxes) pris en charge par l'Etat et permettant de faire réparer sa bicyclette. Une aide qui fait les affaires des réparateurs de vélo. Alexis Zerbib, le fondateur de Cyclofix répond aux questions de France Bleu Paris.

France Bleu Paris : est-ce que la prolongation de cette opération "coup de pouce vélo" c'est une bonne nouvelle pour vous ?

C'est une très bonne nouvelle. C'est avant tout une très bonne nouvelle pour les cyclistes, qui vont pouvoir continuer à bénéficier de cette aide pour pouvoir faire réparer leurs vélos et se déplacer en toute sécurité au quotidien sur leurs bicyclettes. Et évidemment, par extension c'est une bonne nouvelle pour le réseau Cyclofix puisque cette aide est un véritable accélérateur sur le secteur de l'entretien de vélos.

France Bleu Paris : cette aide participe vraiment à l'augmentation de votre activité ?

C'est un déclencheur, on l'a vu, la demande a été multipliée par dix. On a une augmentation de l'activité qui est clairement liée aussi à cette aide, elle est liée au contexte et au fait que les urbains ont eu des réticences à prendre les transports en commun depuis le déconfinement, et les gens se sont rendus compte qu'ils pouvaient réaliser une bonne partie de leurs trajets quotidiens à vélo. Il y a un avant et un après sur le fait d'entretenir son vélo, car l'aide est conséquente est permet vraiment de pouvoir réaliser la maintenance relative à la sécurité. C'est largement suffisant pour remettre un vélo en service. Chez nous par exemple la révision complète du vélo c'est 39 euros. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess