Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : Tôlerie forézienne développe de nouveaux produits pour rebondir sur la crise sanitaire

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

INTERVIEW : Joël Lemoine, le directeur général de Tôlerie forézienne, basée à Bonson, vend des distributeurs de gel hydroalcoolique et espère conquérir ainsi de nouveaux clients.

Un banc dans le quartier de la défense à Paris conçu par Tôlerie Forézienne
Un banc dans le quartier de la défense à Paris conçu par Tôlerie Forézienne - Tôlerie Forézienne

Vous fabriquez essentiellement du mobilier urbain, et cette année, vous faites  partie des finalistes des Trophées de l'Innovation d'Institut national de la propriété industrielle, catégorie design. Le verdict, c'est le 7 décembre prochain, quel impact cela peut-il avoir ?  

C'est un prix reconnu au niveau national et même international. Pour nous, qui sommes une PME, même si notre notoriété a monté ces dernières années, c'est très intéressant d'avoir un coup de projecteur comme celui-ci. 

Vous avez fait partie des dix premières entreprises de France à avoir créé des distributeurs de gels hydroalcooliques. En quoi cela a-t-il permis de rattraper une partie de votre retard de chiffre d'affaires lié au confinement ?

En mars dernier quand on a arrêté l'entreprise, on a eu une perte de chiffre d'affaire très significative. Il s'est présenté cette opportunité et cela nous a permis de combler une partie du manque à gagner qu'on a eu durant cette période. 

A qui avez-vous vendu ces distributeurs ?

Habituellement on ne vend qu'aux professionnels. Plutôt des industriels et aux architectes. Là, on a eu des commerçants, des écoles, des mairies, des entreprises, tout type d'établissement qui reçoit du public. Et on a mis en place du "click and collect", ce qu'on n'avait jamais fait jusqu'à maintenant. Dans cette crise, on a du se remettre en cause pour trouver des solutions nouvelles. 

Cela vous a-t-il permis de trouver de nouveaux clients pour vos autres produits ? 

Oui ce sont des opportunités pour construire l'avenir. Il y a des mairies dans le sud de la France qui nous ont commandé des distributeurs de gel. C'est clairement une porte d'entrée pour tisser le contact pour du mobilier urbain dans un second temps. C'est une belle opération qu'on n'avait pas calculée. ,

Choix de la station

À venir dansDanssecondess