Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : le centre de vacances du Barboux en attente de prochains voyages scolaires

-
Par , France Bleu Besançon

Chaque jour, France Bleu Besançon s'intéresse à une entreprise ou association emblématique de notre région. Ce mercredi, l'association du Centre de loisirs du Barboux. Avec l'annulation de nombreux voyages scolaires, le centre de vacances situé dans le Haut-Doubs est bien vide.

Le centre de vacances Le Barboux dans le Haut-Doubs
Le centre de vacances Le Barboux dans le Haut-Doubs - Association Le Barboux

Le centre de vacances du Barboux, dans le Haut-Doubs, semble bien vide depuis le mois de mars. "On n'a accueilli aucun séjour depuis les vacances de février" confie Emeline Midol, directrice de l'association, qui gère cet établissement et deux centres de loisirs à Besançon. "Nous avons fait le choix de ne pas accueillir de ce séjour cet été" ajoute-t-elle. Depuis la rentrée scolaire, de nombreux établissements scolaires ont décidé d'annuler les classes découvertes pour cette année 2020-2021. 

Des demandes sur les conditions d'annulation

"On a deux classes de lycéens prévues en octobre, des fidèles... mais l'agenda ne se remplit pas. D'habitude à cette période de l'année, on reçoit des réservations pour janvier - mars mais cette année, rien." L'association reçoit quand même quelques appels pour des demandes de devis ou des renseignements. "A chaque fois, une des premières questions porte sur les conditions d'annulation" glisse la directrice.

La conséquence financière de cette crise sanitaire? Une chute de deux-tiers du chiffre d'affaires pour l'association cette année. "On est dans le rouge depuis quelques années, on comptait sur 2020 pour redresser la barre..." confie Emeline Midol. Son association emploie désormais quatre salariés à plein temps et non plus six (deux départs n'ont pas été remplacés) et les animateurs, qui signent des contrats de volontariat, sont beaucoup moins nombreux : une quarantaine, au lieu d'une centaine les années précédentes.

Rester positif !

Mais Emeline Midol souhaite rester positive, voir le bon côté des choses. Heureusement, il y a les centres de loisirs bisontins. Et dans un sourire, elle affirme : "Une année sans séjour c'est aussi une année avec beaucoup moins de frais : moins d'entretien, moins d'usures, de dégradations dans les bâtiments...". L'association est en pleine réflexion pour trouver des solutions. Elle reçoit des messages de soutien, d'encouragements de nombreux Francs-comtois qui connaissent ce centre de vacances au Barboux. Et l'équipe a hâte d'entendre de nouveaux les cris des enfants dans l'établissement !

Retrouvez la chronique La nouvelle éco à 7h15 tous les jours sur France Bleu Besançon

France Bleu Besançon est à vos côtés pour vous accompagner pendant cette période de crise sanitaire. Chaque jour, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de votre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess