Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : le centre Saint-Georges de Toulouse veut se relancer grâce à une boutique Ikea inédite

-
Par , France Bleu Occitanie

Chaque jour, France Bleu Occitanie donne la parole aux entrepreneurs de la région Occitanie. Ce mardi, la directrice des Boutiques de Saint Georges, à Toulouse, raconte comment l'arrivée d'Ikea va contribuer à relancer ce centre, qui a connu des difficultés.

Ikea va ouvrir une boutique inédite en centre-ville de Toulouse
Ikea va ouvrir une boutique inédite en centre-ville de Toulouse © Maxppp - Patrick Pleul

Ikea cherche à s'implanter dans plusieurs centres-villes, et à Toulouse, c'est l'espace Saint-Georges qui a réussi à attirer l'enseigne suédoise pour qu'elle y implante un nouveau concept. Ainsi, sur une surface d'environ 100 mètres carrés, les clients pourront venir ce "Point Conseil Ikea", pour avoir de l'aide dans l'aménagement de leurs espaces dressing, ou cuisine ou autre. Ils pourront aussi réserver des produits en ligne, ou des séances de coachings. Mais aucun objet en tant que tel (meubles ou objets de décoration) ne pourra être acheté sur place.

Retrouver cinq millions de visiteurs par

"C'est une enseigne avec une immense renommée donc cela peut nous amener des clients supplémentaires, car l'offre n'est pas présente en centre-ville de Toulouse", explique Mathilde Delpeyrou, la directrice des Boutiques Saint-Georges. "On a mené un grand objectif de restructuration ces deux dernières années, et nous voulons des enseignes ou locales, ou type concept store ou exclusives pour compléter l'offre en centre-ville, pour avoir plus de vie". Avant les travaux, le centre Saint-Georges avait 5 millions de visiteurs par, "nous voulons retrouver ce chiffre", affirme Mathilde Delpeyrou.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess