Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : le château de Saint-Fargeau prépare sa réouverture

-
Par , France Bleu Auxerre

Dans l'Yonne les lieux touristiques s’apprêtent à rouvrir au public. Après des semaines de fermeture, il faut tout préparer pour mercredi 19 mai. Certains, comme le château de Saint-Fargeau, espèrent que la saison va reprendre très vite et que les visiteurs seront au rendez-vous.

Michel Guyot a acquis le château de Saint-Fargeau en 1979.
Michel Guyot a acquis le château de Saint-Fargeau en 1979. © Radio France - Lucas Archassal

A quelques jours de la deuxième phase du déconfinement,  mercredi 19  mai, coup de projecteur sur le château de Saint-Fargeau en Puisaye. Si  le jardin est déjà ouvert au public, le château en lui même rouvre ses  portes ce mercredi. L'établissement privé accueille en moyenne 40 000  visiteurs par an et autant pour ses spectacles d'été.  Michel Guyot est  le propriétaire.

Dès mercredi, des visites du Château vont reprendre. J'imagine que c'est un soulagement ? 

Oui, c'est un énorme soulagement parce que l'année dernière, nous n'avons pas pu faire le spectacle dans le parc, les visites n'ont pas eu lieu non plus. Cette année, on rouvre enfin et je pense que le public sera au rendez vous. 

Depuis un an, avec les confinement et les fermetures. Comment avez vous fait pour tenir financièrement ?

On fait comme tout le monde, on fait le dos rond. Il n'y a pas eu d'investissement et les charges fixes ont été assurées grâce à la subvention de fonctionnement de l’État et aux prêts garantis par l’Etat. Des prêts qui sont complètement consommés aujourd'hui. 

Ça veut dire que des travaux qui étaient prévus au château ou dans le parc vont être reportés ? 

Oui, ça va être reporté. On dit que les travaux aux Monuments Historiques sont garantis cent ans. Cela attendra bien un an ou deux de plus. On verra. Mais le volet d'investissement est totalement annulé. 

Comment vous envisagez les mois qui viennent avec cette crise sanitaire ? Est-ce que ça va laisser des traces durables pour votre activité ou vous espérez que les spectateurs reviendront aussi nombreux si possible? 

Oui, je ne pense pas qu'on soit affecté sur le long terme. Je pense que les spectateurs reviendront. Il va y avoir une énorme bouffée de joie. Quand on voit se qui se passe aux États-Unis depuis que le président a annoncé la fin du confinement et la fin des masques surtout, tous les américains sont sortis ont repris leur vie d'avant. Je pense que ce sera pareil chez nous et que la vie va reprendre son cours, que les gens vont sortir et retourner dans les lieux qu'ils aiment tant. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess