Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La Nouvelle Éco : le Cirque Bidon ne reprendra pas la route cet été

-
Par , France Bleu Berry

Pour la deuxième année, le Cirque Bidon, dont le siège est à Vigoulant, se voit contraint d’annuler sa tournée d’été. Mais il prévoit tout de même d’organiser son festival en juillet à Sainte Sévère.

Le Cirque Bidon et ses spectacles d'été à ciel ouvert (photo d'archives 2019).
Le Cirque Bidon et ses spectacles d'été à ciel ouvert (photo d'archives 2019). - Cirque Bidon

2021 promettait d’être une belle année pour le Cirque Bidon : deux mois de résidence en avril et mai chez le clown Slava Polunin au Moulin jaune à Crécy-la-Chapelle, puis une tournée d’été en Italie où la compagnie avait connu un énorme succès en 2018. Un programme établi en 2020 et qu’il avait fallu repousser d’un an avec la crise sanitaire.

Un plan B

Mais plus les mois passaient et plus sa concrétisation paraissait difficile. Au cours de l’hiver, François Rauline, fondateur du Cirque Bidon, préparait un plan B : une tournée dans le sud du département de l’Indre et dans le Cher, comme toujours au pas des chevaux tirant les roulottes avec des étapes de 20 à 25 km par jour. Des contacts très positifs avaient été pris avec des municipalités.

Finalement, début mars, François Rauline décidait de jeter l’éponge faute de visibilité. “C’était trop d’histoires”, confie-t-il. Une tournée réclame de la préparation. Les douze artistes – tous intermittents du spectacle – sont recrutés en mars pour la saison. Ils répètent pendant plusieurs semaines le nouveau spectacle avant de partir sur les routes.

Ce qui a pesé dans la décision, ce sont les conditions d’accueil du public qui seront exigées l’été prochain. En temps normal, 260 spectateurs se serrent les uns contre les autres sur les gradins sous les étoiles. Combien en resteraient-ils s’il fallait respecter la distanciation entre les groupes ? Pour le Cirque Bidon qui vit à 95 % de la billetterie, le modèle économique ne serait pas viable.

En près de 50 ans d'existence, le Cirque Bidon n'avait jamais connu une telle situation.
En près de 50 ans d'existence, le Cirque Bidon n'avait jamais connu une telle situation. - Cirque Bidon

Pas de rentrées d’argent mais des frais

Privée de ressources, l’association, dont le siège est à Vigoulant à la limite entre l’Indre et la Creuse, doit continuer à nourrir et soigner les treize chevaux qui tirent habituellement les roulottes. Heureusement, la solidarité joue dans ce coin du Berry où elle est bien connue : des champs sont prêtés pour les accueillir. Et des bénévoles viennent prêter la main pour l’entretien des roulottes. 

Pour ne pas passer une nouvelle saison entièrement blanche, l'association vient de décider d’organiser du 22 au 25 juillet son festival qui a lieu habituellement à l’automne, ce qui permettra de le faire en extérieur, sur le champ de foire de Sainte Sévère. Plusieurs compagnies de nouveau cirque devraient se joindre pour l'occasion aux artistes et musiciens du Cirque Bidon, et l’on appliquera bien entendu les mesures qui seront alors en vigueur pour l’accueil du public. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess