Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : le confinement le fait réfléchir, il lâche son boulot à Paris et lance sa boîte à Amiens

-
Par , France Bleu Picardie

Aurélien Amiache a 30 ans. Avant le confinement, il travaillait dans le luxe, à Paris. Mais cette période l'a fait réfléchir, prendre du recul. Et il en a profité pour faire ce dont il avait toujours rêvé : se lancer seul. Son entreprise, "Mon majordome" est née il y a 2 semaines.

Aurélien Amiache s'est installé à Amiens pour lancer son entreprise
Aurélien Amiache s'est installé à Amiens pour lancer son entreprise © Maxppp - Dominique Touchart

"J'ai eu le déclic pendant le confinement." Aurélien Amiache a complètement changé de vie en quelques mois. Au début de l'année, il faisait chaque jour l'aller-retour Amiens-Paris pour aller travailler comme salarié dans le luxe. Aujourd'hui, il est officiellement auto-entrepreneur, créateur de "Mon Majordome".

"C'est une entreprise de service personnalisé, explique le jeune homme. Par exemple vous recherchez un appartement ou une maison à Amiens ou autour d'Amiens, vous n'avez pas le temps de vous en occuper, vous n'arrivez pas à trouver. C'est quelque chose que moi je peux faire. Je suis une sorte de couteau-suisse, voilà".

Il se définit comme un "autodidacte"

Et Aurélien explique son parcours. Il n'a pas fait d'études, il a commencé à travailler dès 18 ans. Au début de l'année 2020, il est cadre dans une entreprise dans le luxe à Paris. Mais ça fait déjà cinq ans qu'il réfléchit à son projet, qu'il note ses idées sur un cahier. "Peut-être que j'avais peur de me lancer. J'avais une sécurité, un emploi qui me plaisait, une rémunération. Mais ce n'était pas moi."

En mars, il se retrouve confiné. Il a du temps, "alors j'ai réfléchi" raconte-t-il. J'avais envie de créer quelque-chose personnellement, à mon image, sans aucun intermédiaire." Il profite de ses deux mois de temps libre pour mettre en place "un plan d'action". Et sitôt le confinement terminé, il se lance.

Inspiré par les images de médecins et d'infirmiers dévoués

Le futur entrepreneur est touché par la période, par les difficultés qui touchent tant de monde. "De voir tous ces soignants qui faisaient des heures et des heures de travail, pour s'occuper des malades. C'est quelque-chose de tellement naturel pour moi d’être positif, d’insuffler quelque-chose de bon, qui va servir, et être utile aux autres"

Lancez vous ! - Aurélien Amiache

A quelqu'un qui aurait envie de se lancer mais qui n'ose pas : "Il faut prendre le risque, encourage Aurélien. Je préfère être heureux, prendre un risque et puis c'est pas grave si ça fonctionne pas, j'ai plein de ressources."

L'interview d'Aurélien Amiache, fondateur de "Mon Majordome"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess