Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : entre Saint-Malo et le Mont-Saint-Michel, le domaine des Ormes accueille les touristes

Les vacances scolaires d'hiver ne sont pas forcément synonymes de séjour à la montagne. En Ille-et-Vilaine, il est aussi possible de prendre un bon bol d'air en réservant un weekend au domaine des Ormes. Le site a rouvert ses portes depuis le 12 février et propose des activités en pleine nature.

Le domaine des Ormes est ouvert jusqu'à la fin mars uniquement le weekend
Le domaine des Ormes est ouvert jusqu'à la fin mars uniquement le weekend - Les Ormes, Domaine et Resort

Le domaine des Ormes s'adapte à la crise sanitaire. Depuis le weekend de la Saint Valentin, les cabanes, les cottages et les gîtes sont de nouveau ouverts uniquement du vendredi au dimanche après-midi. Quelques 80 hébergements sont ainsi disponibles dans ce grand parc de 220 hectares.

La direction de l'établissement a choisi de réorganiser son offre de la sorte jusqu'au 28 mars 2021. Il s'agit d'attirer une clientèle durant les week-ends d'hiver avec des réductions importantes sur les cottages et les gîtes (moins 30%). Les propriétaires comptent sur les réservations de dernière minute et ils mettent en avant un argument de poids. Il n'y a pas de contrôle du respect du couvre-feu sur le domaine, car dans les 220 hectares de nature, les clients sont sur un terrain privé, un peu comme s'ils étaient dans leur propre jardin. 

Rebondir face à la crise

Evidemment, en raison du contexte sanitaire, le restaurant du domaine n'accueille pas de public mais propose des plats à emporter. Du côté des activités, les piscines et le dôme aquatique restent fermés. Mais, le centre équestre et le golf sont ouverts. Les séminaires d'entreprises sont toujours possibles.

Le domaine des Ormes est d'ordinaire un poumon de l'activité touristique en Ille et Vilaine avec 100 salariés permanents et habituellement quelque 200 saisonniers. Aujourd'hui, les salariés permanents travaillent essentiellement le week-end, certains en télétravail, d'autres sont toujours en partie au chômage partiel. Traditionnellement, en mars, c'est la période de recrutement des saisonniers. Le domaine des Ormes a décidé de maintenir les "job datings" pour trouver du personnel en vue de la saison estivale, dans le domaine de l'accueil ou de la restauration.

Il y a des limites à l'adaptabilité des entreprises.

Le Royaume-Uni représente 50% de la clientèle du camping l'été et de grosses incertitudes planent sur la venue des Britanniques. "Notre stratégie est de prendre les aides qui nous sont proposées aujourd'hui. Le prêt garanti par l'Etat permet de boucher un trou. Mais il faudra le rembourser, c'est une dette, un boulet qu'on va traîner", résume le président du directoire du Domaine des Ormes Arnaud de la Chesnais. 

La stratégie pour plus tard, c'est de nouer un partenariat avec des investisseurs locaux ou la Région Bretagne afin de donner naissance à un projet qui permettra de relancer la machine et d'absorber le déficit généré depuis le début de la crise. "Nous avons la structure d'hébergement pour accueillir sur le domaine un musée vivant ou un parc à thème à vocation culturelle ou artistique. Cela permettrait de continuer à assurer la fréquentation du site", se projette Arnaud de la Chesnais. "Il y a des limites à l’adaptabilité d'une entreprise, mais on le fera, on n'a pas le choix", conclut le chef d'entreprise.

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess