Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : le jeune fabricant de jeux ardennais Pandidelia ralenti par le confinement

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Créé en octobre 2019, le jeune fabricant de jeux ardennais Pandedila comptait sur Noël pour lancer son activité. C'était sans compter sur les confinements et l'annulation de nombreux marchés de Noël...

Pandidelia conçoit et fabrique des jeux de société ardennais
Pandidelia conçoit et fabrique des jeux de société ardennais © Radio France - Alexandre Blanc

En octobre 2019, Delphine Dury quitte son boulot d'éducatrice de jeunes enfants et créée son auto-entreprise Pandidelia. À l'origine, la jeune femme comptait accompagner les familles, leur donner des conseils sur la parentalité et l'éducation. Mais l'arrivée du coronavirus l'a obligée à réorienter son activité. 

Ce sera finalement la conception et la vente de jeux. D'abord des énigmes ou des chasses au trésor en téléchargement, à un ou deux euros pièce.  

Une activité qui s'est adaptée au premier confinement 

Sur Internet, Delphine débarque pendant le confinement au milieu d'une foule de propositions d'activité à faire à la maison avec les enfants. "Ça n'a pas du tout marché", constate la jeune auto-entrepreneuse. Delphine persiste, se perfectionne en dessin et propose un loto des Ardennes, où l'on joue avec les images d'Arthur Rimbaud, des quatre fils Aymon, de la place Ducale...

À la fin du premier confinenement, j'allais tout arrêter et la seule personne qui a acheté mon jeu m'a contacté pour me féliciter - Delphine Dury, fondatrice de Pandidelia

Delphine passe à la vitesse superieure. Elle investit dans du matériel pour que le jeu en téléchargement devienne un véritable produit en papier cartonné, vendu dans une boîte. Elle achète un ordinateur, deux machines de découpe, une imprimante, du matériel photo... Aux Ayvelles, sa maison se transforme en atelier.  

Des ventes bridées par le confinement

Delphine écoule 40 lotos des Ardennes à Charleville-Mézières (au bar le Vert Bock, à l'office de tourisme et dans une chambre d'hôte), ainsi que dans un gite d'Aubrives. Le succès grandit mais reste limité car voilà qu'arrive le deuxième confinement.  

Delphine en profite pour élargir sa gamme, avec notamment un calendrier de l'avent. Des maquettes prédécoupées de monuments de Charleville dans lesquels on place une surprise.  

Les jeux de Pandidelia sont vendus 8 à 20 euros et le chiffre d'affaire ne permet pas encore à l'entreprise de rentrer dans ses frais.  Longtemps privée de la possibilité de proposer ses créations en boutique, et avec une notoriété encore trop faible sur Internet, Delphine ne parvient pas à vendre suffisamment. Et la plupart des marchés de Noël et animations auxquels Delphine devait participer sont annulés. 

Clairement ce n'est pas viable pour moi, on est ralenti par rapport au coronavirus. Je ferai le point en janvier pour voir si je continue - Delphine Dury, fondatrice de Pandidelia

Delphine ne pourra même pas bénéficier du fonds de solidarité dédié aux entreprises touchées par le coronavirus. Les calculs se basent sur les chiffres d'affaire de l'année passée, quand Delphine n'exerçait pas encore, ou des mois écoulés, lorsque les ventes étaient limitées.  

Pandidelia s'est donc mis à la livraison sur Charleville-Mézières et à la vente par correspondance.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess