Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

"La nouvelle éco" : le jus de Pressi-Mobile attire de nouveaux clients

-
Par , France Bleu Breizh Izel

La saison de récolte des pommes vient de démarrer. L'entreprise Pressi-Mobile, basée à Carhaix-Plouguer (Finistère), sillonne la Bretagne jusqu'à la fin du mois de novembre pour permettre à tous de produire son propre jus de pomme. La presse s'est installée à Quimper jusqu'à vendredi.

Ce couple de retraité est venu du nord de Brest pour faire presser pour la première fois 120 kg de pommes issues de leur verger.
Ce couple de retraité est venu du nord de Brest pour faire presser pour la première fois 120 kg de pommes issues de leur verger. © Radio France - Sarah Calamand

La presse itinérante de Pressi-Mobile a démarré sa tournée en même temps que la récolte des pommes, il y a deux semaines. Olivier Clerc, le directeur de l'entreprise a déjà observé 15% de clients en plus. "On s'aperçoit qu'avec la crise sanitaire, _les gens retournent à la consommation locales_", note-t-il. Les gens qui viennent, les nouveau clients, viennent car ils essaient de vivre autrement. Alors qu'avant, ils marchaient sur les fruits, et ils n'en faisaient rien."

Eviter le gaspillage et les fruits gâchés qui restent au sol, voilà l'ambition première de Pressi-Mobile. Pour les particuliers, la seule condition pour profiter de la presse : venir avec au moins 100 kg de pommes. "Ça parait beaucoup, mais ce n'est pas grand chose, explique Olivier Clerc. Ça peut être le tiers d'une production d'un gros pommier à tige haute, les anciens pommiers. Avec 100 kg, on va obtenir entre 60 et 75 kg de son propre jus de pomme. En Bretagne, on a la chance d'avoir des vergers un peu partout, les gens ont tendance à couper les pommiers, parce que ça demande de l'entretien. Là, c'est l'occasion." 

Une fois le jus pasteurisé, Olivier Clerc, directeur de Pressi-Mobile, remplit des poches de trois litres qu'il vend 1,35 euro le litre.
Une fois le jus pasteurisé, Olivier Clerc, directeur de Pressi-Mobile, remplit des poches de trois litres qu'il vend 1,35 euro le litre. © Radio France - Sarah Calamand

84 litres de jus en 15 minutes

Autour de la machine, les camionnettes se garent et chacun décharge ses filets de pommes. Jeannine et Auguste, couple de retraité, sont venus de Millizac, au nord de Brest, spécialement pour la presse. Ils pressent leurs pommes depuis plusieurs années, mais jusqu'à présent, ils le faisaient chez eux. "C'est du travail de le faire soit même, raconte Jeannine. Il faut laver les pommes, les broyer, stériliser... On y passe du temps !" Cette année, c'est la presse itinérante qui fait ce travail pour eux, en 15 minutes environs. Pour la première fois, ils testent le jus "made in Pressi'Mobile", "pour goûter", ris Jeannine. Le service est bien-sûr payant : 1,35 euro le litre de jus, pas de quoi décourager le couple. 

"Si c'est bon, pourquoi ne pas payer ! De toute façon, on récupère le jus de nos propres pommes, et ça c'est important, je trouve !" 

Au final, le couple repart avec 84 litres, ils auraient pu avoir plus, mais le rendement de la presse itinérante est de toute façon meilleur que le leur. La récolte est, de manière générale, moins abondante cette année. Olivier Clerc se satisfait tout de même de ces nouveaux clients, mais dit craindre "un reconfinement", qui l'obligerait à annuler sa tournée dans toute la Bretagne. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess