Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : le monde du spectacle et des concerts dans la tourmente en Alsace

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Après le cataclysme du confinement, la situation sanitaire empêche une reprise normale dans le secteur. Entre les concerts assis avec des jauges très limitées et la crainte du public de revenir dans les salles, c'est une catastrophe économique qui s'annonce

Le groupe Slayer à la Laiterie en juin 2007
Le groupe Slayer à la Laiterie en juin 2007 © Maxppp - ALEXANDRE MARINI

C'est dans les salles dites de "musiques actuelles" que la situation est la plus compliquée, car les concerts debout sont pour l'instant impossibles. Place aux concerts où le public est assis, ce qui réduit forcément la jauge. A la Laiterie à Strasbourg, la jauge habituelle de la grande salle passe ainsi de "870 personnes debout à un peu moins de 150 spectateurs assis", explique le directeur Thierry Danet, "pour un lieu comme le nôtre qui est financé à 75% par la billetterie, le mode économique est très secoué". Sur la période de septembre à décembre seuls 10 concerts sur 60 ont pu être maintenus.

Les spectateurs ont peur de revenir dans les salles

La situation dans les salles de spectacles, où l'on a pas attendu le Covid pour s'asseoir, n'est pas forcément plus confortable car le public a du mal à revenir. Exemple l'EDEN à Sausheim, son responsable, Pierre-Jean Ibba explique qu'"il n'est pas facile de redonner confiance au spectateur. On ne vend quasiment plus de billets aujourd'hui, nous on gère la situation y compris dans les zones rouges mais tout est complexe aujourd'hui avec la peur et la crainte".

Retrouvez la chronique "la nouvelle éco" à 7h17. 

France Bleu Alsace est à vos côtés pour vous accompagner pendant cette période de crise sanitaire.  Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise  emblématique de votre région (fleuron industriel, club de sport,  association, restaurant, etc). Comment se porte-t-elle ? Quels  enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se  projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess