Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : le prix du métal s'envole, l'industrie ardennaise trinque

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Le prix des métaux a augmenté de 20% en moyenne depuis le mois d’octobre 2020. Cette hausse du coût des matières premières fragilisent les trésoreries des industries de la métallurgie, dans les Ardennes et ailleurs. La baisse de production liée au coronavirus explique en partie la situation.

Aciérie (illustration)
Aciérie (illustration) © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

+ 26% sur la fonte, + 15% sur l'acier, + 100 % sur les tôles galvanisées… L'acier galvanisé a atteint son plus haut niveau depuis 12 ans. Depuis le mois d’octobre 2020, l'indice boursier LMEX, référence pour le marché des métaux, a bondi de 20%

Evolution du cours des métaux depuis novembre 2019 (indice LMEX)
Evolution du cours des métaux depuis novembre 2019 (indice LMEX) - tradingeconomics.com

Cette augmentation du coût des matières premières fragilisent les trésoreries des industries de la métallurgie dans les Ardennes 

Le coronavirus explique en partie la situation

Ce phénomène s'explique notamment par la baisse de production liée au coronavirus. Des sites d'extraction dans le monde ont ralenti voire fermé. Et il faut du temps pour relancer les machines. 

Mais ce n'est pas la seule raison, estime Lionel Vuibert, le délégué général de l'union des industries et des métiers de la métallurgie en Champagne-Ardenne : "On n’est pas non plus dans une situation de suractivité qui expliquerait une tension sur les prix".

Chacun essaye de retrouver des marges pour combler les manques à gagner. Il y a peut-être un effet d’aubaine – Lionel Vuibert, le délégué général de l'union des industries et des métiers de la métallurgie en Champagne-Ardenne 

Un surcoût pour des trésoreries déjà fragilisées

Cette augmentation du coût des matières premières, ce sont essentiellement les entreprises industrielles de la métallurgie qui devront l’absorber. "La plupart du temps on ne peut pas répercuter la hausse sur nos clients car le plus souvent, les contrats prévoient des révisions tous les 3,4 et parfois 6 mois", explique Lionel Vuibert. 

Dans les Ardennes, le ralentissement de la production en 2020 a déjà fragilisé les trésoreries. L’activité n’a repris qu’à 90 % de son niveau d’avant-crise. 

Jusqu’ici, les prêts garantis par l’Etat évitent la casse

Il n’y a pas encore de cessation de paiement relevée dans l’industrie métallurgique ardennaise car les prêts garantis par l’Etat ont permis de maintenir l’activité à flot. Mais viendra le moment où il faudra les rembourser. 

Pour éviter la casse, les syndicats patronaux (UIMM, Medef et CGPME) demandent un nouveau report du remboursement des prêts garantis par l'Etat, voire leur transformation en aides directes.

Dans l'atelier de SMJ Création, fabricant de mobilier de style industriel à Glaire
Dans l'atelier de SMJ Création, fabricant de mobilier de style industriel à Glaire © Radio France - Alexandre Blanc

Des artisans également touchés 

Au-delà des industries de transformation, la hausse du coût des métaux touchent également des artisans. 

À Glaire, près de Sedan, Sébastien Joly, patron du fabricant de mobilier de style industriel SMJ Création tente de commander au plus vite, avant que les prix ne poursuivent leur folle ascension, afin de constituer des stocks : "J’ai prévenu mes clients pour qu’ils fassent les commandes au plus vite sans avoir à répercuter la hausse. Soit ils vont commander avant l’augmentation, soit ils vont reporter leurs projets ou peut-être les annuler"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess