Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : le reconfinement n'inquiète pas la société dijonnaise "Apidis - Les Ruchers de Bourgogne"

-
Par , France Bleu Bourgogne

À Dijon, le reconfinement va pénaliser beaucoup d'entreprises. Ce n'est pas le cas pour Apidis - Les Ruchers de Bourgogne. Son directeur général s'attend même à une demande accrue de son miel et des ses produits issus des ruches de Bourgogne.

Le site internet d'Apidis - les Ruchers de Bourgogne
Le site internet d'Apidis - les Ruchers de Bourgogne - Apidis - Les ruchers de Bourgogne

Beaucoup d'entreprises s'inquiètent des conséquences économiques du reconfinement qui entre tout juste en vigueur en France. A Dijon, ce n'est pas du tout le cas du producteur de miel et de produits au miel issu des ruches de Bourgogne, Apidis. Son directeur général, Thomas Decombard, se montre même optimiste. 

Thomas Decombard, directeur général d'Apidis - les Ruchers de Bourgogne

Les différents produits proposés par Apidis - Les Ruchers de Bourgogne
Les différents produits proposés par Apidis - Les Ruchers de Bourgogne - Apidis - Les ruchers de Bourgogne

Qu'implique ce reconfinement pour Apidis ? 

Comme le précédent, vraisemblablement beaucoup de travail, parce que de nombreuses personnes vont prendre leur petit déjeuner à domicile, car malheureusement, elles ne pourront pas dans les cafés, les hôtels ou les restaurants français. Donc une consommation de miel augmentée par rapport à la normale, mais on est préparé à cette activité qui va être un peu plus intense ces prochains jours. 

Quelle part représentent les ventes à l'export pour votre usine ?  

Aujourd'hui, à la miellerie des Ruchers de Bourgogne, la part de l'export représente environ 20%. Mais à l'heure où l'Europe se reconfine, on s'attend à rencontrer des difficultés. Au premier confinement, les problématiques étaient surtout liées à la logistique et au transport. Néanmoins, le miel reste un produit relativement plébiscité, déjà pour ses vertus thérapeutiques pour les problèmes respiratoires, de gorge et autres. Il l'est déjà en période hivernale et encore plus en période de covid. On a mis en place une offre de miel dit "santé" en ajoutant de la gelée royale, de la propolis ou du pollen de fleurs, qui sont des produits issus de la ruche, et qui permettent d'améliorer le quotidien. 

Quels sont les pays vers lesquels vous exporter ? 

Aujourd'hui, nous exportons nos produits dans 35 pays, car outre le miel, il y a aussi du pain d'épice, des nonnettes, de la confiserie au miel, bien sûr ! Donc on exporte essentiellement sur l'Asie, le Moyen Orient et l'Amérique du Nord. Apidis a vraiment l'ambition de booster son développement à l'international. C'est pour ça que nous sommes d'importants utilisateurs des services apportés par la Team France Export. On utilise tous les dispositifs qui sont mis en place , comme le ciblage des distributeurs importateurs sur les pays "cible" qu'on estime à important potentiel pour la distribution de nos miels et de nos produits au miel. On participe aussi aux salons internationaux, même si c'est moins bien maintenant avec le covid, et dernièrement, suite au plan de relance, des chèques export ont été émis pour permettre aux entreprises de continuer leur développement à l'export et de poursuivre la prospection à l'export, et donc nous allons nous en servir. Il faut en effet , malgré la crise sanitaire, pérenniser l'emploi et l'activité en France.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess