Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : les agences de voyages de l'Yonne contraintes de s'adapter

-
Par , France Bleu Auxerre

C'est un secteur particulièrement fragilisé par la crise sanitaire. Les agences de voyages ont dû annuler des centaines de voyages au printemps et l'été a encore été compliqué. Du coup, elles proposent davantage de courts séjours et en France.

L'agence de voyage AlbaVoyages propose davantage de courts séjours
L'agence de voyage AlbaVoyages propose davantage de courts séjours © Radio France - AlbaVoyages

La crise sanitaire pèse toujours sur l'activité des agences de voyages. Certaines ont dû annuler des centaines de voyages au printemps et l'été a encore été compliqué. Pour poursuivre leur activité, elles doivent proposer d'autres offres comme l'agence de voyages AlbaVoyages basée à Auxerre dont Claudine Boujat est la responsable.

Est-ce que vous continuez d'organiser des voyages pour les prochains mois ou tout le secteur est à l'arrêt ?

Ce n'est pas simple mais on se projette dans l'avenir. Nous étions sur la foire d'Auxerre pour promouvoir des journées au départ de l'Yonne pour la fin d'année comme des sorties au cabaret, théâtre ou au musée pour attirer les clients au moins sur une journée avant de les orienter sur des séjours d'une durée un peu plus longue.  

Quelles sont les activités qui fonctionnent bien actuellement ? 

Les clients demandent surtout des courts séjours ou des sorties à la journée et ils ne veulent pas programmer trop à l'avance. Par exemple, nous avons une journée prévue pour la fête des lumières à Lyon (si elle est maintenue) et c'est typiquement le genre de sortie que les gens cherchent en ce moment.  En ce qui concerne les séjours plus longs, il est possible de partir en France mais aussi à l'étranger, principalement en Europe. Les destinations les plus lointaines comme l'Asie ou l'Amérique latine sont souvent impossibles à prévoir à ce jour.

Quel est le principal problème auquel vous êtes confrontée ?

C'est le risque d'annulation. Il y en a toujours et jusqu'au dernier moment. Nous devons faire avec mais cela complique beaucoup notre travail. Maintenant, pour rassurer les clients, une nouvelle ordonnance est parue au 15 septembre et elle impose le remboursement en cas d'annulation. C'est important de donner confiance à nos clients et l'envie de s'évader en toute sécurité. Pour les personnes qui se décident au dernier moment, nous faisons au mieux pour leur trouver des places. Heureusement, nous avons des aides et nous verrons en 2021 comment cela va se passer pour la suite. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess