Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : les Ateliers de la Haute-Garonne deviennent une référence en matière de masques chirurgicaux

-
Par , France Bleu Occitanie

Après avoir démarré la production de masques chirurgicaux au printemps 2020, les Ateliers de Haute-Garonne sont l'une des onze entreprises françaises retenues pour fabriquer le meltblown, la matière première qui filtre dans les masques, la seule dans le grand Sud-Ouest.

L'usine qui produit les Auriol masques depuis le printemps 2020 en Haute-Garonne.
L'usine qui produit les Auriol masques depuis le printemps 2020 en Haute-Garonne. - Ateliers de Haute-Garonne

L'entreprise familiale centenaire Ateliers de la Haute-Garonne (AHG), spécialisée dans l'aéronautique est en passe de devenir une référence française en matière de masques chirurgicaux. Après s'y être mis au printemps 2020 pour répondre aux besoins de la crise sanitaire et pour s'offrir l'opportunité de rebondir dans un contexte économique compliqué pour le secteur de l'aérien, AHG est l'une des onze entreprises retenues en France pour fabriquer le meltblown.

"Pour être compétitif sur un marché très concurrentiel, on a eu besoin d'intégrer verticalement la production donc on a décidé de faire la production du meltblown, le filtre qui est à l'intérieur du masque", explique Stéphane Auriol, l'un des quatre dirigeants du groupe. Ce matériau textile non tissé, issu d’un process de fabrication complexe est au cœur du filtre des masques chirurgicaux et FFP2.

Concurrencer les fabrications asiatiques

"Jusqu'ici, il n'y avait que quelques fabrications en France avec des volumes clairement insuffisants", précise encore Stéphane Auriol. Le meltbown était essentiellement fabriqué en Asie. AHG qui entend bien devenir un concurrent solide va installer son site de production en Ariège, à Varhiles, à côté de Pamiers où l'entreprise compte employer une centaine de salariés à terme. Les 50 premiers seront rapidement recrutés.

"Je pense qu'on va être un acteur majeur en France." - Stéphane Auriol

"Nous avons analysé la production du masque chirurgical comme s'il s'agissait des pièces que nous faisons dans l'aéronautique. La fixation dont nous sommes spécialistes est un produit à gros volume avec de la technicité et peu de marges, comme le masque chirurgical", raconte le dirigeant d'AHG, qui ne compte pas s'arrêter à la crise du Covid. "L'idée, c'est de continuer à fabriquer des masques sur le territoire en étant compétitif au prix asiatique. Je pense qu'on va être un acteur majeur en France."

Le site de production de meltblown va tourner à la fin du printemps à Varilhes, près de Pamiers en Ariège.
Le site de production de meltblown va tourner à la fin du printemps à Varilhes, près de Pamiers en Ariège. - Ateliers de la Haute-Garonne

La production du meltbown doit aux alentours des mois de mai ou juin 2021 en Ariège et les productions de masques devraient être déplacées à la même période. AHG MEDICAL vise la production de 30 millions de masques chirurgicaux et de 1,5 millions de m² de meltblown par mois.

  • C'est par ici pour écouter la nouvelle éco.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess