Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : les commerçants des Pyrénées-Orientales se disent prêts à faire des heures supplémentaires

-
Par , France Bleu Roussillon

Pour éviter les files d'attente au moment du rush de Noël, la présidente des commerçants des Pyrénées-Orientales assure que nombre de magasins sont prêts à proposer des horaires élargis et à ouvrir le dimanche.

Même les mannequins portent parfois le masque (Photo d'illustration)
Même les mannequins portent parfois le masque (Photo d'illustration) © Radio France - Stéphane Milhomme

Comment rattraper le temps perdu ? Et surtout, comment profiter du rush de Noël tout en respectant le nouveau protocole sanitaire, et notamment la jauge des 8 m² ? A quelques jours de la réouverture (prévue ce samedi 28 novembre), de nombreux petits commerces de centre-ville savent qu'ils ne pourront pas accueillir plus de deux ou trois clients en même temps.  Parmi les solutions envisagées : élargir les horaires d'ouverture, y compris le dimanche, pour étaler le plus possible la fréquentation. 

Sylvie Bonafos, invitée de "La nouvelle éco" ce mercredi sur France Bleu Roussillon

"Les commerçants savent s'adapter. De toute façon, nous n'avons jamais été aux 35 ou aux 39 heures !", assure Sylvie Bonafos, présidente de la fédération départementale des associations de commerçants des Pyrénées-Orientales.  "S'il faut faire des heures supplémentaires, y compris le week-end, nous le ferons". 

Le gouvernement favorable à l'ouverture le dimanche

La balle est désormais dans le camp du gouvernement, pour faire évoluer la réglementation le temps de l'épidémie.  "Je suis favorable à l'ouverture des commerces tous les dimanches jusqu'à Noël" déclare Bruno Le Maire, soit quatre dimanches qui peuvent être "quatre dimanches de rattrapages".

"Il faut en discuter avec les organisations salariales, il faut que les commerces demandent ça au maire mais ma position est très claire, il est bon pour les commerçants de pouvoir rattraper leur chiffre d'affaires en décembre en ouvrant les quatre dimanches"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess