Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : les glaces Jampi ont eu la côte cet été en Bretagne

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Freiné par la crise sanitaire, Jampi Glacier a pu rebondir pendant la saison estivale. L'entreprise familiale de Bohars (Finistère) n'a pas rattrapé les pertes du confinement, mais le beau temps et les touristes lui ont permis de vendre beaucoup de stock.

La boutique Jampi est située à Bohars, près de Brest.
La boutique Jampi est située à Bohars, près de Brest.

"C'est un bel été 2020 pour nous, un bon cru", indique Jean-Pierre Lallemand, co-gérant de Jampi Glacier. Ces glaces artisanales ont eu la cote cet été sur les côtes bretonnes. "Le soleil était avec nous, nous avons eu une météo excellente. Les restaurateurs avec qui nous travaillons ont donc pu bien vendre leurs desserts sur table. C'est plutôt satisfaisant compte-tenu de nos objectifs qui étaient très pessimistes à l'arrivée de la Covid", ajoute-t-il. Néanmoins, l'entreprise familiale, basée à Bohars dans le Finistère, n'a pas pu rattraper le retard pris pendant le confinement au printemps dernier. 

La saison n'a pas été forcément plus belle qu'un autre été équivalent en terme de météo. "Les glaces se sont bien vendues, mais ce n'était pas extraordinaire comme c'était le cas par exemple en 2003 avec la canicule", glisse le gérant. Pour le glacier, le travail avec les restaurateurs est très important. "C'est vraiment un travail avec eux. Bien sûr, les clients ont consommé directement des glaces en magasin, mais tout cela nous a aidé à développer des volumes très intéressants, voire conséquents", souligne-t-il.

Inquiétude pour les prochains mois

Jean-Pierre Lallemand est inquiet pour les prochains mois. "La grosse interrogation, c'est la pandémie. Est-ce qu'on va être de nouveau confinés comme au printemps ? Et si c'est le cas, les consommateurs ne pourront peut-être pas trouver nos bûches glacées pour les fêtes de fin d'année", indique le glacier. L'entreprise a d'ailleurs commencé à travailler sur la production des bûches glacées : "Nous, on se prépare, après c'est la Covid qui décidera, malheureusement."

Retrouvez "La nouvelle éco" tous les jours sur France bleu Breizh izel à 7h15.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess