Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : les groupements d'employeurs du Poitou face à la crise sanitaire

-
Par , France Bleu Poitou

Dans la Nouvelle éco ce jeudi matin, on s'intéresse aux groupements d'employeurs du Poitou. Ces entreprises qui se regroupent pour mutualiser leurs moyens ont-elles mieux résister à la crise sanitaire ?

Dans le Poitou, les groupements d'employeurs embauchent dans l'industrie, l'agriculture, le bâtiment, le sport, le social, le tertiaire...
Dans le Poitou, les groupements d'employeurs embauchent dans l'industrie, l'agriculture, le bâtiment, le sport, le social, le tertiaire... © Maxppp - Eric Audras

Dans la Nouvelle éco ce jeudi matin, on s'intéresse aux groupements d'employeurs du Poitou. Ces entreprises qui se regroupent pour mutualiser leurs moyens ont-elles mieux résister à la crise sanitaire ? D'après une étude du CRGE, c'est effectivement le cas ! Le centre de ressources des groupements des employeurs est une association de loi 1901 créée à Poitiers il y a 20 ans et qui a pour mission justement d'accompagner et de promouvoir les groupements d'employeurs en Nouvelle-Aquitaine. 

Les GE ont mieux absorbé la crise

D'après Alexandre Disset, chargé de mission, l'étude montre que : " Au sein des GE, seulement 26% des effectifs se sont retrouvés en activité partielle pendant la crise contre 52% des effectifs au niveau national en France." Ce qui signifie que les GE ont eu moins recours à l'activité partielle que les entreprises. Qu'ils ont mieux absorber la crise, précise le chargé de mission au CRGE basé à Poitiers. 

Risques partagés

Pour lui, c'est lié à la structure même de ces groupements d'employeurs puisqu'un salarié peut travailler pour plusieurs entreprises différentes au sein d'un même groupement d'employeurs. Ce qui a permis de les réaffecter là où il y en avait besoin pendant le confinement. 

"En mutualisant les moyens, on mutualise aussi les risques"

C'est la conclusion qu'en tire le CRGE, centre de ressources des Groupements d'employeurs de Poitiers. Les GE existent depuis plus de trente ans mais ils sont toujours au goût du jour car "ils permettent de concilier les besoins des entreprises qui sont de plus en plus fluctuants, explique le professionnel, avec la nécessité des salariés d'avoir une stabilité de l'emploi car aujourd'hui, on a besoin des temps complets des CDI pour pouvoir emprunter, acheter une maison, une voiture ou autre". Pour lui,  les groupements d'employeurs sont une solution structurante à la fois pour les employeurs, pour les salariés et pour les territoires. 

Temps plein et partagé

Au sein d'un GE, un salarié peut faire de l'administratif le lundi et le mercredi pour un artisan, de la communication pour un autre employeur le mardi et le jeudi, etc. Il est employé à temps plein et à temps partagé par plusieurs employeurs au sein du groupement. Pour les entreprises, l'avantage c'est qu'elles ont toujours affaire à la même personne, avec montée possible en compétence, sur les temps réels de besoin. 

Une centaine de groupements d'employeurs en Poitou

Selon les derniers chiffres, dans le Poitou, on compte 95 Groupements d'employeurs qui emploient 783 salariés en Vienne et Deux-Sèvres, et ce, dans tous les domaines : dans le secteur de l'agriculture bien sûr puisque c'est de là que dans les années 80 sont nés les GE, mais aussi dans l'industrie, le sport, le social, le tertiaire et le commercial. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess