Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Nouvelle éco : l'engouement pour la couture fait fondre les stocks de machines à coudre à Limoges

-
Par , France Bleu Limousin

La crise sanitaire a provoqué un véritable engouement pour les travaux manuels comme la couture ou la broderie. Dans le magasin spécialisé de Limoges "Brodeuses et couturières" on a vu arriver une nouvelle clientèle tant et si bien qu'il devient difficile de se procurer une machine à coudre.

Entre cours de couture et vente de tissus le magasin Brodeuses et couturières à Limoges connait une forte activité
Entre cours de couture et vente de tissus le magasin Brodeuses et couturières à Limoges connait une forte activité © Radio France - Françoise Ravanne

Elodie Wolff est la co-gérante du magasin Brodeuses et couturières à Limoges. Un magasin qui a vu son activité largement progresser depuis le début de la crise sanitaire avec notamment l'arrivée de nouvelles clientes. "Depuis le premier confinement il y a eu une explosion, les gens veulent tout faire eux mêmes , ils ont commencé par faire des masques puis des accessoires et maintenant ils viennent se perfectionner" explique t-elle. Une clientèle essentiellement féminine qui ne désemplie pas et qui vient aussi prendre des cours de couture que prodiguent Elodie et son associée Sophie Buzeyne. 

Des machines à coudre en rupture de stocks

Face à l'engouement pour la couture les achats de machines à coudre ont aussi explosé. Dés le printemps dernier le magasin a vu ses stocks s'effondrer et jusqu'à Noël les commandes ont continué à affluer. "Avec les sorties qui sont limitées forcément la couture ça occupe" explique encore Elodie Wolff. Et du coup les stocks de machine à coudre sont épuisés, les usines n'arrivent plus à répondre à la demande. "Nous vendons des machines fabriquées en Asie, c'est donc très compliqué. Il faut être très patient et attendre parfois jusqu'à 4 mois pour avoir une machine à coudre" précise encore la co-gérante du magasin.

Elle reconnait aussi qu'avec sa collègue les journées sont très chargées avec l'arrivée des nouvelles couturières qui viennent prendre des cours de couture. "Mais nous partageons notre passion et c'est un grand plaisir" conclut-elle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess