Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : les masques transparents de la société Simon obtiennent deux nouvelles certifications

-
Par , , France Bleu Auxerre

La société Simon, à Avallon, dans l'Yonne, fabrique des masques transparents et vient d'obtenir de nouvelles certifications. Ces nouvelles normes ouvrent de nouveaux marchés à l'entreprise icaunaise.

Christophe Bertrand, le patron de l’entreprise Simon à Avallon (Yonne) et Jean-Baptiste Duban, chef d’atelier adjoint, croit au potentiel de leur masque transparent.
Christophe Bertrand, le patron de l’entreprise Simon à Avallon (Yonne) et Jean-Baptiste Duban, chef d’atelier adjoint, croit au potentiel de leur masque transparent. © Radio France - Thierry Boulant

Christophe Bernard est le PDG de la société Simon, à Avallon, dans l'Yonne. Elle fabrique des écrans anti-postillons, des masques transparents et l'obtention de ces nouvelles certifications lui ouvre de nouveaux marchés.

Où en êtes-vous dans les demandes de certifications pour vos masques ?

C'était un très gros chantier car notre produit est complètement nouveau. Il n'existe aucune norme en Europe qui corresponde à notre produit. Pour notre masque nous avons donc identifié la norme EN166 et la EN149 les deux ont été testé sur notre produit. La EN166 est déjà en conformité. En ce qui concerne la N149, nous devrions obtenir la conformité d'ici la fin du mois de janvier.

Que vous apportera ces normes ?

C'est un gage de sérieux et de validation des performances techniques du produit. Cette certification permet de donner une preuve scientifique de la performance réelle de protection de ce masque. C'est cette accréditation européenne que nous visons.

Vous avez déjà vendu 35.000 masques en France. Est-ce que de nouveaux marchés vont s'ouvrir grâce à ces certifications ?

Oui,  ces nouvelles normes ouvrent de nouveaux débouchés pour ce masque écran anti-postillons. Rien qu'en France, nous aurions pu en vendre plusieurs millions avec ces certifications. Aujourd'hui des pays comme le Danemark, les États-Unis et les pays du Golfe attendent ces certifications pour nous passer commandes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess