Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : les organisateurs de mariages ne sont plus à la noce en pays catalan

-
Par , France Bleu Roussillon

Depuis lundi, les fêtes de mariage sont limitées à trente personnes maximum dans les Pyrénées-Orientales. Un casse-tête pour les professionnels d’un secteur déjà fragilisé par la pandémie de Covid-19.

Illustration
Illustration © Maxppp - Alexandre MARCHI

C’est un coup de fil dont Nathalie Font se serait bien passé. Cette organisatrice de mariage pour l’agence Les Colorieuses à Perpignan a dû avertir un couple de futurs mariés qu’elle ne pourrait plus s’occuper de leur fête prévue à l’origine le week-end prochain. "À trente personnes maximum, c’est trop petit. C’est dramatique pour eux. À une semaine de la cérémonie on est obligé d’annuler".

Cette limitation intervient alors que la planification des mariages est déjà fortement bousculée depuis des mois à cause de l’épidémie de Covid-19. "Nous en avions encore quelques-uns à organiser d’ici la fin de l’année même si la plupart a été repoussée à l’an prochain. Là nous allons devoir à nouveau tout décaler" regrette Nathalie Font.

Avec un risque d’embouteillage sur les plannings des cérémonies pour l’année 2021. "Nous allons avoir les mariages repoussés de cette année et ceux qui étaient déjà calés pour 2021. Ça va être très difficile. On est en difficulté pour plusieurs années".

Un coup de plus à un secteur déjà largement fragilisé par des annulations en cascade depuis le printemps dernier. "L’économie du mariage ce sont souvent des petites structures, nous n’avons pas beaucoup d’aides. Il faut qu’on se débrouille. Organisateurs, DJ’s, photographes, traiteurs… c’est compliqués pour tout le monde".

L'interview de Nathalie Font, de l'agence Les Colorieuses, est à réécouter ici.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess