Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : "Les procaféinistes", la boutique strasbourgeoise de deux cinquantenaires reconvertis

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

C'est une grande boutique vitrée où se mélangent cafés et thés en vrac, mais aussi produits locaux gourmands : "Les procaféinistes, 1924 un Monde de Cafés" a ouvert le 3 décembre dernier à Strasbourg, en pleine crise Covid. Le pari fou de deux cinquantenaires alsaciens, reconvertis en commerçants.

Serge Sannier et Denis Lehé, créateurs et gérants de la boutique "Les procaféinistes, 1924 un Monde de Cafés" à Strasbourg
Serge Sannier et Denis Lehé, créateurs et gérants de la boutique "Les procaféinistes, 1924 un Monde de Cafés" à Strasbourg © Radio France - Marie Maheux

"On prouve que les cinquantenaires ne sont pas de vieux rebuts", s'amusent Serge Sannier et Denis Lehé. En décembre dernier, il ouvrent leur boutique de café et thé "Les procaféinistes, 1924 un Monde de Cafés", 16 Rue des Serruriers à Strasbourg. Un sacré défi pour les deux hommes, reconvertis en commerçants en pleine crise Covid.

Un projet de reconversion entre amis

Denis Lehé et Serge Sannier se connaissent depuis plus de 15 ans. L'un était cadre commercial, l'autre chef d'entreprise dans la logistique. Leur projet naît pendant une période de chômage : "On était à un salon de l'association pour l'emploi des cadres ensemble. Mais quand on a plus de cinquante ans, on est considéré comme un vieux rebut. Donc on a lancé notre projet ensemble", explique Denis Lehé. 

Les deux gérants au comptoir de la boutique, réalisé par un artisan local.
Les deux gérants au comptoir de la boutique, réalisé par un artisan local. © Radio France - Marie Maheux

Une ouverture en pleine crise Covid

Après trois ans à réfléchir et à monter leur boutique, Serge et Denis se lancent le 3 décembre, en plein confinement : "On y est allés malgré la morosité, les contraintes sanitaires, on en avait envie et ça n'est pas le Covid qui allait nous arrêter", insiste Serge Sannier. Ils se font notamment aider par Initiative Alsace Centrale, une plateforme régionale d'aide aux entrepreneurs. 

La boutique propose des cafés à emporter en attendant l'ouverture de leur salon de dégustation à l'étage.
La boutique propose des cafés à emporter en attendant l'ouverture de leur salon de dégustation à l'étage. © Radio France - Marie Maheux

Aujourd'hui les deux amis travaillent avec des fournisseurs locaux, de qualité et surtout bienveillants : "L'ambiance dans nos entreprises passées c'était plutôt des requins dans le bocal. On ne veut plus faire ça. On travaille avec des gens bienveillants, des artisans locaux, avec qui on a de vraies relations de confiance", expliquent Denis et Serge. 

La boutique est en partenariat avec le torréfacteur « 1924 Un monde de cafés » situé à Colmar et avec la maison Betjeman et Barton, marchand de thé depuis 1919. On y trouve aussi « Les confitures du Climont », le miel d’un apiculteur d’Innenheim « Le Rucher de l’Ourson », les kits de pâtisserie de « Fanny et Fabrice » de Neubois ainsi que  tous les accessoires pour le café et le thé. 

Depuis novembre dernier, Denis et Serge forment également Anaëlle Delbecq, 26 ans, issue de l’hôtellerie restauration, via le Conservatoire National des Arts et Métiers. 

L'ouverture prochaine d'un salon de dégustation à l'étage

Au mois de décembre la boutique a attiré quelque 700 clients, dont une partie revient régulièrement. Même si la période n'est pas simple économiquement, Denis et Serge restent confiants et ouvrent bientôt leur salon de dégustation à l'étage, en espérant pouvoir accueillir bientôt leurs premiers clients. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess